Ecole primaire Yves Coppens

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Administration - Infos

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 4 novembre 2019

Compte-rendu du conseil d'école du 14/10/19

Pour introduction, le Président nomme un secrétaire de séance : Mme Marcilly Claire

1/ Résultats des élections des représentants des Parents d'élèves et présentation du nouveau conseil d’école avec la présence des délégués de classe et études de leurs propositions. Résultat des élections : taux de participation : 42 % ( 118 votants sur 280) la liste unique est élue avec 97 voix. Propositions du conseil des délégués de classe : • Possibilité de créer un jardin dans la partie herbeuse située derrière les nouvelles classes. (préparation du terrain, mise en place d’espaces délimités, grillage) • Possibilité de planter des arbres supplémentaires dans la cour de l’élémentaire pour avoir de l’ombre. • Souhait de réaliser une nouvelle fresque sur le mur attenant à la cuisine (préparation et enduit) • Demande de rehausser le grillage attenant au terrain de foot pour éviter que les ballons aillent chez les voisins (la classe de CM2 doit faire une estimation du coût d’une telle réalisation) • Renouvellement de la demande de tracer un deuxième terrain de balle au prisonnier en élémentaire • Possibilité d’agir sur certains robinets en élémentaire, qui éclaboussent partout ( problème de pression ou calcaire) • Renouvellement de la demande pour avoir des bancs supplémentaires pour faire un coin « pipelettes » Pour l’ensemble de ces demandes, M. le Maire explique qu’il doit au préalable faire une estimation du coût et demander des devis, avant de faire passer les propositions à la Commission Scolaire, qui les approuvera ou non. La création du jardin, le rajout d’arbres, la préparation du mur pour une fresque lui paraissent envisageables.

2/ Adoption du PV du dernier conseil d’école. Le PV est adopté à l’unanimité.

3/ Effectifs et répartition des élèves. L’école a bénéficié d’une ouverture de classe en maternelle début septembre. Il y a actuellement 195 élèves répartis sur 8 classes : PS : 20 MS : 25 GS : 18 CP/CE1 : 26 (18 +8) CE1/CE2 : 28 (20+8) CE2/CM1 : 27 (21 +6) CM1 : 24 CM2 : 27 Le choix de la répartition (doubles-niveaux) repose sur - un faible effectif des CP. - le besoin de séparer certains élèves en CE1. - le double bénéfice lié à ce que M Lemerle ( PS) puisse intervenir en début d’après-midi, pendant le temps de sieste des PS, pour faire du soutien avec des élèves en difficulté et alléger ainsi les classes élémentaires.

4/ Vie de l'école : sorties et évènements prévus Participation des classes de maternelle à l'opération Cinématernelle : les 3 classes se sont rendues le 14 octobre au cinéma de Gien pour la projection d’une série de courts métrages d’animation. Le bilan est positif, bien que les enseignants regrettent que certains films aient été un peu trop complexes, notamment pour les PS et MS. Ils regrettent également qu’ils n’aient pu visionner qu’une seule bande annonce en présentation de l’activité, la séance de préparation proposée aux enseignants ayant été annulée.

Pour Noël, les enfants de l’élémentaire iront assister à une représentation théâtrale au Théâtre de l’Escabeau, « La forêt des Illusions », sur le thème du conte. La maternelle recevra la visite de la Ferme Tiligolo et de ses animaux. Comme tous les ans , chaque enfant recevra un livre offert par l’APE.

Musique/chorale : Chaque classe assistera à un concert JMF, financé par l’APE et la Coopérative scolaire. La chorale, regroupant des élèves de CE2, CM1, CM2 volontaires et dirigés par notre intervenante Lucie Lathuile et M. Pigeyre, présentera à nouveau un concert au troisième trimestre.



Sport/ USEP : Les CE2, CM1 et CM2 participeront cette année encore au cross (une rencontre inter-écoles à Coullons en mars pour tous et sélection des meilleurs temps pour le cross départemental à Chateauneuf en avril). Les MS et GS participeront aux 8 EPS, découverte de l’athlétisme (courir, sauter, lancer) sans idée de compétition, à partir d’un conte.

Vente de livres : La traditionnelle vente-expo de livres Forum du Livre, qui permet d’enrichir la bibliothèque scolaire, aura lieu le 29 mai.

ECO-ECOLE : Nous finalisons cette année le thème de l’eau, certaines classes ayant eu le sentiment de ne pas avoir eu le temps de faire le tour du thème l’an dernier, en particulier sur la possibilité de visiter la station d’épuration de Gien. Afin de limiter le coût des déplacements en car et la station ne pouvant accueillir qu’une seule classe sur une demi-journée, l’équipe enseignante cherche à coupler cette visite avec une autre activité éducative permettant de déplacer deux classes le même jour. L’autre thème abordé sera la solidarité avec des actions comme la marché gourmand du Téléthon le 6 décembre, la collecte des piles pour Piles solidaires (électrification d’une école en Guyane), collecte de cartouches d’encre pour permettre à des enfants de partir en vacances avec les Jeunesse au Plein Air, ….

Classe de neige des CM2 : Elle aura lieu du 15 janvier soir au 25 janvier matin, à Pelvoux. Au menu , ski alpin, visites, rencontre avec un apiculteur, sortie raquettes… A priori, tous les élèves de la classe partiront. Le coût total par enfant est de 750,50 €. Le Conseil départemental subventionne à hauteur de 71,50 € par enfant , le reste , soit 679€ / enfant, est pris en charge par la mairie et les familles, l’APE (35 €/enfant) et éventuellement la coopérative scolaire. Cette année, les messages et photos seront transmis par le blog de l’école. En cas de difficultés financières, Mme Leroy rappelle que les familles peuvent avoir recours au CCAS pour être aidées.

ELCO : Des sondages avaient été effectués dans les classes l'an passé pour savoir combien de familles seraient intéressées par la mise en place de cours de langues étrangères. Ce dispositif, géré par les ambassades de différents pays, ne pourra malheureusement pas être mis en place sur le giennois cette année encore.

ENT : Les formalités liées à la création d’un ENT sur l’école (permettant un cahier de texte numérique, un agenda des sorties, accès aux bulletins et aux informations de l’école…) se poursuivent, la mairie ayant donné son accord pour financer l’abonnement au site.

La fête de l'école et le carnaval seront évoqués lors du prochain conseil d'école.

5/ RASED : Prise en charge des élèves de l'école. L’an dernier, suite aux signalements effectués par les enseignants, quelques bilans avaient été effectués et un maître E est venu faire un état des lieux. Il a été reconnu que l’école avait besoin d’une intervention des enseignants du RASED, mais qu’il n’y avait pas de créneaux disponibles. Cette année, 15 fiches de signalement ont été envoyées pour l’instant, plus 5 sans doute à venir. L’ école est dans l’attente de retours sur le traitement de ces demandes.

6/ Organisation des APC. Le soutien est effectué en deux demi-heures le mardi et le vendredi pour les classes de CP/CE1, CE1/CE2 et CE2/CM1. Pour les autres classes, ce soutien a lieu le vendredi, de 15h30 à 16h30, en même temps que la chorale.

7/ Présentation des TAP et rythmes scolaires Il y a 177 inscrits cette année, répartis dans des groupes de 13 à 15 enfants. Deux nouveaux ateliers ont été mis en place : Yoga, animé par Stéphane Garnier et Initiation au dessin, par Gwenaëlle Renard. Le bilan et les retours restent très positifs. Rythmes scolaires : La commune est dans l’attente de la réponse de la CAF pour savoir si des subventions seront encore disponibles l’an prochain. Elles sont actuellement de 50 euros par enfant, mais la convention d’expérimentation de trois ans s’arrête en juin 2020. Le reste du financement est assuré par le conseil général et la mairie. M. le Maire souhaiterait avoir un positionnement de l'état, notamment sur la reconduction de la ligne de budget attribué aux communes qui poursuivent les TAP et la semaine de 4 jours et demi. Les parents élus font remarquer le décalage entre les calendriers des différentes commissions (CAF, État…) qui ne permettent pas d’avoir une vision claire pour l’an prochain (l’attribution des subventions, la continuation des TAP, gratuits ou payants, conditionneront une éventuelle demande de dérogation pour passer à 4 jours...). Ils regrettent que ce soit au Conseil d’école de décider du rythme scolaire et pensent que cette décision devrait incomber à l’État, en tenant compte des études menées par les experts. Dans l’attente d’une projection claire pour l’an prochain, un conseil d’école extraordinaire sera tenu le 27 janvier 2020, pour décider si il y a lieu ou non de mettre en place une nouvelle consultation des familles concernant un passage à la semaine de 4 jours.

8/ Présentation cantine Le nombre d’enfants mangeant à la cantine est toujours élevé : en moyenne, la cantine accueille 40 enfants de maternelle et 90 à 100 enfants d’élémentaire. Des bancs supplémentaires ont été commandés. Deux enfants suivent un PAI ( allergies alimentaires).

9/ Sécurité à l'école : PPMS (plan de mise en sûreté), exercices évacuation, confinement et intrusion, RSST. L’école doit effectuer chaque année 6 exercices de sécurité : 3 alertes incendie, 2 alertes confinement, 1 alerte intrusion. L’alerte intrusion a déjà été faite, présentée sous la forme d’un « jeu » pour les plus petits. M.Pigeyre se déplace dans l’école en actionnant un sifflet. Lorsqu’ils l’entendent, les élèves et les enseignants doivent fermer les portes et baisser les rideaux (si possible) et se cacher pour faire croire que la classe est vide. Si on entend du bruit, on reste caché, si on pense qu’il n’y a plus de danger immédiat, on essaie de gagner une sortie. Globalement, cet exercice a été une réussite. Le major Bérille, de la Gendarmerie, est passé vérifier la faisabilité du PPMS. Trois points ont été relevés: • la nécessité d’un point de ralliement lorsque les élèves ont réussi à sortir de l’école (choix d’Intermarché, accessible sans passer devant l’école, présence en continu d’adultes et connu de tous les élèves) • le fait que la porte de la cuisine scolaire reste régulièrement ouverte (nécessité d’aération et de pouvoir accueillir les livreurs). Sur ce dernier point, il apparaît comme solution possible d’installer une porte à barreaux avec une partie vitrée qui peut s’ouvrir, et de réutiliser le visiophone de l’ancienne garderie pour permettre aux cantinières de voir qui se présente à cette porte. Le statu quo posant un réel problème de sécurité avec un accès ouvert visible depuis la rue et qui communique avec le reste de l'école. • La pose prévue d'un nouveau portillon côté élémentaire

10/ Validation du règlement intérieur de l'école.

    Le règlement est validé. Il sera affiché et publié sur le blog de l’école. Un récépissé sera collé dans les cahiers de liaison pour confirmer la prise de connaissance du règlement par les familles.

11/ Coopérative scolaire.

   Bilan de la fête scolaire : bénéfice tombola : 3005 €  
 			      bénéfice tickets jeux : 587,50 €

bénéfice buvette : 402,80 € A la rentrée , le solde de la coopérative était de 6643,12 €. Diverses dépenses (matériel, peinture, USEP …) ont été effectuées depuis pour un total de 615 € .

12/ Demandes, remerciements mairie et APE L’équipe enseignante adresse ses remerciements à la mairie et à l’APE pour les aides financières conséquentes qui leur permettent de mener à terme leurs différents projets éducatifs. Dans l’idée d’anticiper une possible nouvelle vague de chaleur l’an prochain, il est demandé de trouver une solution pour pouvoir obturer la verrière de la maternelle ainsi que les baies vitrées de la salle de jeux afin de limiter ainsi la montée de la température dans l’école (Cette année, Mme Gobin avait dû scotcher du papier sur la totalité des vitres) et d’étudier la possibilité de mettre un film occultant ou des rideaux .

13/ Questions diverses. Détails concernant la liaison CM2/ 6ème : des anciens élèves sont venus dans la classe de CM2 pour parler du collège et répondre aux questions des enfants. Par ailleurs, les CM2 se rendront en fin d’année scolaire pour une visite du collège et un groupe de collégiens viendra à nouveau présenter le collège avec Mme Journet , responsable du CDI. Une action, dans le cadre du conseil école collège, est également à l'étude sur la réalisation d'un composteur en collaboration avec les élèves du collège. Concernant l’obtention d’un Service Civique dans l’école : il n’y a pour l’instant aucun candidat…

Clôture du conseil à 19h30.

Règlement intérieur

Les mesures contenues dans ce document ne se substituent pas au règlement-type départemental mais en précisent la teneur pour l' école primaire Yves COPPENS de POILLY-LEZ-GIEN. Ce règlement intérieur a été voté le 14 octobre 2019 en conseil d'école.

PREAMBULE Le service public de l'éducation repose sur des valeurs et des principes dont le respect s'impose à tous dans l'école : principes de gratuité de l'enseignement, de neutralité et de laïcité. Chacun est également tenu au devoir d'assiduité et de ponctualité, de tolérance et de respect d'autrui dans sa personne et sa sensibilité, au respect de l'égalité des droits entre filles et garçons, à la protection contre toute forme de violence psychologique, physique ou morale. En aucune circonstance, l'usage de la violence physique comme verbale ne saurait être toléré. Le respect mutuel entre adultes et élèves, entre adultes, et entre élèves constitue également un des fondements de la vie collective.

1. Organisation du temps scolaire 1.1. La semaine scolaire et les heures d'entrée et de sortie Les 24 heures d’enseignement se répartissent sur la semaine scolaire de la façon suivante :



Sur quatre jours et demi du lundi au vendredi.6 heures le lundi, 5 heures le mardi, jeudi et vendredi et 3 heures le mercredi matin. Lundi: 8h45-11H45 13H30-16H30 Mardi, jeudi et vendredi: 8h45-11H45 13H30-15H30 Mercredi matin: 8h45-11H45

Le matin et l'après-midi l'accueil des élèves se fait 10 minutes avant l'entrée en classe.

L'accès des locaux scolaires aux personnes étrangères au service est soumis à l'autorisation du directeur d'école.

1.2. Les activités pédagogiques complémentaires L'article D. 521-13 du code de l'éducation, prévoit la mise en place d'activités pédagogiques complémentaires organisées par groupes restreints d'élèves : - pour l'aide aux élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages ; - pour une aide au travail personnel ou pour une activité prévue par le projet d'école, le cas échéant en lien avec le projet éducatif territorial. La liste des élèves qui bénéficient des activités pédagogiques complémentaires est établie après qu'a été recueilli pour chacun l'accord des parents ou du représentant légal. Les activités complémentaires sont organisées comme suit :

Le vendredi après-midi de 15H30 à 16H30.

2. Fréquentation de l’école 2.1. Dispositions générales Les obligations des élèves, définies par l'article L. 511-1 du code de l'éducation incluent l'assiduité. Les parents ou responsables légaux de l'élève sont fortement impliqués dans le respect de cette obligation. S'il revient au maire de contrôler le respect de l'obligation de l'instruction, il appartient au directeur d'école de contrôler le respect de l'obligation d'assiduité liée à l'inscription à l'école (conformément à l'article R. 131-6 du code de l'éducation). En application de l'article L. 131-8 du code de l'éducation, lorsqu'un enfant manque momentanément la classe, les parents ou les personnes responsables doivent, sans délai, faire connaître au directeur d'école les motifs de cette absence.

En appelant au 02 38 38 06 12 et si personne ne répond en laissant un message sur le répondeur téléphonique.

            Les absences et leurs motifs sont consignés chaque demi-journées dans un registre d'appel tenu par l'enseignant.

Le directeur vérifie la légitimité du motif invoqué au regard des indications de ce même article. Les seuls motifs réputés légitimes sont les suivants : maladie de l'enfant, maladie transmissible ou contagieuse d'un membre de la famille, réunion solennelle de famille, empêchement résultant de la difficulté accidentelle des communications, absence temporaire des personnes responsables lorsque les enfants les suivent. Les autres motifs sont appréciés par l'autorité de l'État compétente en matière d'éducation. Cependant, conformément à la circulaire n° 2004-054 du 23 mars 2004, les certificats médicaux ne sont exigibles que dans le cas des maladies contagieuses énumérées dans l'arrêté interministériel du 3 mai 1989. En cas de doute sérieux sur la légitimité d'un motif, le directeur d'école demande aux personnes responsables de l'élève de formuler une demande d'autorisation d'absence, qu'il transmet au Dasen sous couvert de l'inspecteur de l'éducation nationale de la circonscription (IEN). Dès qu'un enseignant ou une personne responsable d'une activité scolaire constate une absence non annoncée, il en informe le directeur d'école qui prend contact, dans les plus brefs délais, avec les personnes responsables de l'élève afin qu'elles en fassent connaître les motifs.

2.2. À l'école maternelle Lors de l'inscription de l'élève dans un établissement scolaire, il convient de rappeler à ses parents que celui-ci est tenu d'y être présent, qu'il relève ou non de l'obligation scolaire. L'inscription à l'école maternelle implique l'engagement, pour la famille, d'une fréquentation régulière indispensable pour le développement de la personnalité de l'enfant et pour le préparer à devenir élève.

2.3. À l'école élémentaire L‘assiduité est obligatoire, conformément aux dispositions de l'article L. 131-8 du code de l'éducation. Dès la première absence non justifiée, le directeur d'école établit des contacts étroits avec la ou les personnes responsables. En cas d'absences répétées non justifiées, le directeur d'école applique avec vigilance les dispositions de l'article L. 131-8 du code de l'éducation. À compter de quatre demi-journées d'absences sans motif légitime ni excuses valables durant le mois, le directeur d'école saisit le Dasen sous couvert de l'IEN. En cas d'absentéisme persistant, la démarche à mettre en œuvre à l'égard des parents doit permettre de poursuivre un dialogue avec eux. L'équipe pédagogique de l'école pourra s'appuyer, pour engager cette démarche, sur l'inspecteur de l'éducation nationale chargé de la circonscription et sur l'assistant de service social conseiller technique du Dasen, qui pourront la guider si besoin vers le dispositif de soutien le plus approprié.

3. Droits et obligations des membres de la communauté éducative La communauté éducative, définie par l'article L. 111-3 du code de l'éducation, rassemble, à l'école, les élèves et tous ceux qui, dans l'école ou en relation avec elle, participe à l'accomplissement de ses missions. Elle réunit les personnels de l'école, les parents d'élèves, les collectivités territoriales compétentes pour l'école ainsi que les acteurs institutionnels, économiques et sociaux associés au service public d'éducation. Tous les membres de cette communauté doivent, lors de leur participation à l'action de l'école, respecter le pluralisme des opinions et les principes de laïcité et neutralité (conformément à l'article L. 141-5-1 du code de l'éducation issu de la loi n° 2004-228 du 15 mars 2004) ; ils doivent, en outre, faire preuve d'une totale discrétion sur toutes les informations individuelles auxquelles ils ont pu avoir accès dans le cadre de l'école. Le directeur d'école doit signaler les comportements inappropriés à l'inspecteur de l'éducation nationale chargé de la circonscription.

3.1. Les élèves - Droits : en application des conventions internationales auxquelles la France a adhéré, les élèves ont droit à un accueil bienveillant et non discriminant. Ainsi, conformément à l'article 28 de la Convention relative aux droits de l'enfant du 20 novembre 1989 ratifiée par la France le 7 août 1990, « Les États parties prennent toutes les mesures appropriées pour veiller à ce que la discipline scolaire soit appliquée d'une manière compatible avec la dignité de l'enfant en tant qu'être humain et conformément à la présente Convention ». Tout châtiment corporel ou traitement humiliant est strictement interdit. Les élèves doivent être préservés de tout propos ou comportement humiliant et respectés dans leur singularité. En outre, ils doivent bénéficier de garanties de protection contre toute violence physique ou morale, ces garanties s'appliquant non seulement aux relations à l'intérieur de l'école, mais aussi à l'usage d'Internet dans le cadre scolaire. - Obligations : chaque élève a l'obligation de n'user d'aucune violence et de respecter les règles de comportement et de civilité édictées par le règlement intérieur. Les élèves doivent, notamment, utiliser un langage approprié aux relations au sein d'une communauté éducative, respecter les locaux et le matériel mis à leur disposition, appliquer les règles d'hygiène et de sécurité qui leur ont été apprises.

3.2. Les parents - Droits : les parents sont représentés au conseil d'école et associés au fonctionnement de l'école dans les conditions définies par l'article L. 411-1 du code de l'éducation. Des échanges et des réunions régulières doivent être organisés par le directeur d'école et l'équipe pédagogique à leur attention selon des horaires compatibles avec les contraintes matérielles des parents. Ils ont le droit d'être informés des acquis et du comportement scolaires de leur enfant. Ils ont la possibilité de se faire accompagner d'une tierce personne qui peut être un représentant de parent. - Obligations : les parents sont garants du respect de l'obligation d'assiduité par leurs enfants ; ils doivent respecter et faire respecter les horaires de l'école. La participation des parents aux réunions et rencontres auxquelles les invitent le directeur d'école ou l'équipe pédagogique est un facteur essentiel pour la réussite des enfants. Il leur revient de faire respecter par leurs enfants le principe de laïcité, notamment en ce qui concerne les prescriptions de l'article L. 141-5-1 du code de l'éducation, et de s'engager dans le dialogue que leur directeur d'école leur propose en cas de difficulté. Dans toutes leurs relations avec les autres membres de la communauté éducative, ils doivent faire preuve de réserve et de respect des personnes et des fonctions.

3.3. Les personnels enseignants et non enseignants - Droits : tous les personnels de l'école ont droit au respect de leur statut et de leur mission par tous les autres membres de la communauté éducative ; les membres de l'enseignement public bénéficient de la protection prévue par l'article L. 911-4 du code de l'éducation. - Obligations : tous les personnels ont l'obligation, dans le cadre de la communauté éducative, de respecter les personnes et leurs convictions, de faire preuve de réserve dans leurs propos. Ils s'interdisent tout comportement, geste ou parole, qui traduirait du mépris à l'égard des élèves ou de leur famille, qui serait discriminatoire ou susceptible de heurter leur sensibilité. Les enseignants doivent être à l'écoute des parents et répondre à leurs demandes d'informations sur les acquis et le comportement scolaires de leur enfant. Ils doivent être, en toutes occasions, garants du respect des principes fondamentaux du service public d'éducation et porteurs des valeurs de l'École.

4. Les règles de vie à l'école 4.1. Encouragements Dès l'école maternelle, l'enfant s'approprie les règles du « vivre ensemble », la compréhension des attentes de l'école. Ces règles sont explicitées dans le cadre du projet de classe. L'enfant apprend progressivement le sens et les conséquences de ses comportements, ses droits et obligations, la progressivité de leur application, leur importance dans le cadre scolaire et plus largement, dans les relations sociales. Tout est mis en œuvre dans l'école pour créer les conditions favorables aux apprentissages et à l'épanouissement de l'enfant. Il est particulièrement important d'encourager et de valoriser les comportements les mieux adaptés à l'activité scolaire : calme, attention, soin, entraide, respect d'autrui. La valorisation des élèves, leur responsabilisation dans la vie collective sont de nature à renforcer leur sentiment d'appartenance à l'école et à installer un climat scolaire serein.

4.2. Réprimandes À l'inverse, les comportements qui troublent l'activité scolaire, les manquements au règlement intérieur de l'école, et en particulier toute atteinte à l'intégrité physique ou morale des autres élèves ou des enseignants, donnent lieu à des réprimandes, qui sont portées immédiatement à la connaissance des représentants légaux de l'enfant. Ces réprimandes ne peuvent elles-mêmes en aucun cas porter atteinte à l'intégrité morale ou physique d'un enfant. Elles ne peuvent pas priver de la totalité de la récréation à titre de punition. Les réprimandes prévues pour les manquements au règlement intérieur sont les suivantes :

- Il est permis d'isoler de ses camarades, momentanément et sous surveillance, un enfant difficile ou dont le comportement peut-être dangereux pour lui-même ou pour les autres.

       -Toute atteinte à l'intégrité physique ou morale des autres élèves ou des maîtres peuvent donner lieu à des réprimandes qui sont, le cas échéant, portées à la connaissance des familles.

Ces mesures d'encouragement ou de réprimande, de nature différente en fonction de l'âge de l'élève, sont expliquées et connues de tous.

4.3. Dispositions particulières Lorsque le comportement d'un élève perturbe gravement et de façon durable le fonctionnement de la classe malgré la concertation engagée avec les responsables légaux, sa situation est soumise à l'examen de l'équipe éducative définie à l'article D. 321-16 du code de l'éducation.

5. Surveillance 5.1. Dispositions générales L'accueil des élèves est assuré dix minutes avant le début de la classe.

5.2. Dispositions particulières à l'école maternelle Dans les classes et sections maternelles, les enfants sont remis par la ou les personnes qui les accompagnent, soit au personnel enseignant chargé de la surveillance soit au personnel chargé de l'accueil. Les élèves sont repris, à la fin de chaque demi-journée, par la ou les personnes responsables légales ou par toute personne nommément désignée par elles par écrit au directeur d'école, sauf s'ils sont pris en charge, à la demande des personnes responsables, par un service de garde, de restauration scolaire ou de transport ou par l'accueil périscolaire auquel l'élève est inscrit. En cas de négligence répétée des responsables légaux pour que leur enfant soit repris à la sortie de chaque classe aux heures fixées par le règlement intérieur, le directeur d'école leur rappelle qu'ils sont tenus de respecter les dispositions fixées par le règlement intérieur. Si la situation persiste, le directeur d'école engage un dialogue approfondi avec ceux-ci pour prendre en compte les causes des difficultés qu'ils peuvent rencontrer et les aider à les résoudre. La persistance de ces manquements et le bilan du dialogue conduit avec la famille peuvent l'amener à transmettre une information préoccupante au président du conseil général dans le cadre de la protection de l'enfance, selon les modalités prévues par les protocoles départementaux.

Les enfants sont confiés à l'enseignant chaque matin dans leur classe en empruntant le couloir de l'école. L'accueil de 13h20 a lieu dans la cour de l'école maternelle. Le midi et le soir, les enfants sont remis aux parents par les portes de secours.

5.3. Dispositions particulières à l'école élémentaire À l'issue des classes du matin et de l'après-midi, la sortie des élèves s'effectue sous la surveillance d'un enseignant dans la limite de l'enceinte des locaux scolaires, sauf pour les élèves pris en charge, à la demande des personnes responsables, par un service de garde, de restauration scolaire ou de transport, ou par un dispositif d'accompagnement ou par l'accueil périscolaire auquel l'élève est inscrit. Au-delà de l'enceinte des locaux scolaires, les parents assument la responsabilité de leur enfant selon les modalités qu'ils choisissent.

Les espaces devant l'école dont les préaux côté rue du 11 novembre ne font pas partis des zones considérées comme faisant partie de l'enceinte scolaire. Avant le début des horaires scolaires les élèves peuvent y attendre l'ouverture du portillon et en fin d'horaire scolaire les parents peuvent y attendre la sortie de leur enfant. Ceci pour éviter que les enfants attendent au bord de la route et sans abri en cas d'intempéries.

5.4. Dispositions particulières

Les cutters, couteaux, pétards, allumettes, ainsi que tout objet dangereux sont interdits à l'école :

L'utilisation du téléphone portable conformément à l'article L. 511-5 du code de l'éducation est :

Interdite pour les élèves dans l'enceinte de l'école, mais aussi lors des sorties scolaires avec ou sans nuitées.

Les règles d'hygiène et de sécurité sont enseignées aux élèves.

- formation aux premiers secours. - participation à la réalisation de menu pour le restaurant scolaire. - exercices d'évacuation, d'intrusion et de confinement dans l'école. - exercice de sécurité dans les transports en commun.

6. Le dialogue avec les familles L'article L.111-4 du code de l'éducation dispose que les parents d'élèves sont membres de la communauté éducative, définie à l'article L. 111-3 du code de l'éducation. Ils sont les partenaires permanents de l'école. Leur droit à l'information et à l'expression, leur participation à la vie scolaire, le dialogue avec les enseignants dans le respect des compétences et des responsabilités de chacun, sont assurés dans chaque école (conformément à la circulaire n° 2006-137 du 25 août 2006 et à la circulaire n° 2013-142 du 15 octobre 2013 qui vise à renforcer la coopération entre les parents et l'école dans les territoires ).

6.1. L'information des parents Le suivi de la scolarité par les parents implique que ceux-ci soient bien informés du fonctionnement de l'école, des acquis mais également du comportement scolaires de leur enfant. À cette fin, le directeur d'école organise : - une rencontre pour les parents des élèves nouvellement inscrits ; - Une réunion de classe en début d'année organisée par chaque enseignant. - la communication régulière du livret scolaire aux parents en application de l'article D. 111-3 du code de l'éducation ; - la possession par chaque élève d'un cahier de liaison avec les parents (vert pour les élèves des classes élémentaires). - si nécessaire, l'information relative aux acquis et au comportement scolaires de l'élève. - Le procès verbal des trois conseils d'école annuels sont remis à chaque famille. Ils sont aussi disponibles sur le site de l'école Une présentation des conditions d'organisation du dialogue entre l'école et les parents aura lieu, notamment à l'occasion de la première réunion du conseil d'école.

Le directeur d’école veille au respect des droits relatifs à l’exercice de l’autorité parentale. Il entretient avec chacun des deux parents détenteurs de l’autorité parentale des relations de même nature, leur fait parvenir les mêmes documents, convocations, etc., et répond pareillement à leurs demandes d’information ou de rendez-vous.

6.2. La représentation des parents En application de l'article L. 111-4 du code de l'éducation et des articles D. 111-11 à D. 111-15, les parents d'élèves peuvent s'impliquer dans la vie de l'école en participant par leurs représentants aux conseils d'école, qui exercent toutes fonctions prévues par l'article D. 411-2 du même code. Conformément aux dispositions de l'arrêté du 13 mai 1985 relatif au conseil d'école, tout parent d'élève peut se présenter aux élections des représentants de parents d'élèves au conseil d'école.

7. Harcèlement à l’école Les dispositions prises pour prévenir le harcèlement entre élèves sont développées dans le protocole de l’annexe 1.

jeudi 4 juillet 2019

Compte rendu du conseil d'école du 17 juin 2019

Pour introduction, le Président nomme un secrétaire de séance : Mme GARANDEAU 1. Ordre du Jour : présentation des propositions du conseil des délégués concernant le label éco école Les élèves ont réfléchi à la manière de réduire les déchets, la consommation d'eau et d'améliorer leur quotidien à l’école. Ils ont énoncé leurs idées à M. Le Maire : - Serait-il possible d'avoir des serviettes en tissus plutôt que des serviettes en jetables à la cantine ? Mme CHAGNOUX qui gère la cantine, explique que ça s'est déjà fait auparavant mais que tous les enfants n'avaient pas de serviette et qu'il y avait beaucoup d'oublis. Par ailleurs, il faut prévoir un meuble avec des casiers pour tous et le lavage ( soit assuré par les atsems ou retour à la maison une fois par semaine) L'idée est à développer reprend M le Maire. - Le marquage au sol dans la cour demandé au conseil d'école précédent sera t-il fait pendant les grandes vacances ? Monsieur Chaborel explique que les employés communaux ne peuvent pas le faire et qu'il doit donc faire des devis. - Serait-il possible d'avoir 2 ou 3 bancs supplémentaires dans la cour pour aménager un coin "causette" ? M. Le Maire propose de lui adresser une demande écrite avec toutes les informations nécessaires (matériaux, dimensions...) - Serait-il possible que les poubelles de la cour soient vidées plus souvent ? En effet, beaucoup de papiers s'envolent de la poubelle et s'éparpillent dans la cour. M. Le Maire prend note pour voir avec les services techniques et veiller à ce qu'ils passent une fois par semaine, à priori le lundi lorsqu'ils font le tour de la commune. M. Pigeyre annonce que deux bacs de récupération d'eau de pluie sont arrivés mais pour l'instant l'installation pose des difficultés. Tout devrait se régler prochainement en les jumelant. Enfin, concernant le label ECO-ECOLE, la labellisation est arrivée ce jour suite aux activités menées sur le thème de l'eau. Elle rejoint la précédente sur les déchets, affichée sur la plaque dans le réfectoire. D'autres diplômes sont en attente. 2. Adoption du procès-verbal Le procès-verbal du deuxième conseil d’école est adopté à l’unanimité. 3. Informations sur la rentrée 2019/2020 Effectifs prévus : PS : 16 inscrits pour l'instant, MS : 25, GS : 19,CP : 17, CE1 : 25, CE2 : 28, CM1 : 29, CM2 : 27 Sachant que 27 CM2 partent en 6°, il n'y a pas d'ouverture prévue. La répartition des classes serait donc : PS/MS à 30, MS/GS à 30, et niveau simple en élémentaire : CP :17, CE1 : 25, CE2 : 28, CM1 29 et CM2 27 Cependant si il y a de nouvelles inscriptions en maternelle, cette répartition sera remise en question. Une classe de GS/CP devra être remise en place. Ce qui implique deux déménagements de classe : un en maternelle pour réinvestir la classe actuellement inoccupée et un côté élémentaire pour occuper les nouveaux locaux. En sachant qu'il faudra déplacer le TBI. 4.Constitution du bureau des élections : M le directeur, Mme MARCILLY enseignante, Mme TURPIN ET Mme BIZOT représentantes des parents d'élèves, Mme LEROY pour la mairie. La réunion est fixée au lundi 9 septembre à 17h30.

5.PPMS : bilan du plan de mise en sécurité. Une alerte confinement surprise a été effectuée pendant une récréation. Tout s'est bien déroulé côté élémentaire, les élèves ont rapidement rejoint leur classe. L’alerte a été donnée par SMS par Mme Meneau à Mme Marcilly et M. Lemerle via son portable pour avertir le côté maternelle. Or Mr Lemerle était en sortie scolaire ce même jour, la maternelle n'a pu se confiner grâce à ce SMS. Cela confirme que le message par smartphone doit être doublé d’un appel sur ligne fixe (la corne de brume n'étant pas audible jusqu'en maternelle). Une alerte incendie a été testée sur le temps du midi. Les élèves de maternelle étaient dans le réfectoire et les élémentaires dans la cour. Tout s'est bien déroulé, les élèves se sont regroupés par classe, mais il est signalé que l'alarme s'entend peu à l'extérieur des locaux.. Il reste encore une alerte incendie à effectuer avant la fin de l’année. Les élémentaires ne seront pas prévenus, elle s'effectuera en début d'après-midi pour tester l'évacuation du dortoir côté maternelle. De même, la clôture a été réinstallée le long des classes donnant sur le parking côté élémentaire. Ainsi l'évacuation pourra s'effectuer comme prévu par les issus donnant sur l'extérieur pour les classes de CP, CE1 et CM1.

6. Vie de l'école Toutes les classes de la GS au CM2 se sont rendues au zoo de BEAUVAL le lundi 3 juin. Ce fut une belle journée enrichissante pour tous, les enfants ont bien marché et ont beaucoup apprécié ! Nous avons terminé cette longue journée par le spectacle des "maîtres des airs" pour le plaisir de tous ! Un parent d'élève, qui suivait le bus en voiture, rapporte qu'un bus roulait au dessus de la limite autorisée. Le directeur fera remonter l'information à la compagnie de bus Codiasse. De même, un bus avait un soucis de climatisation. Autre remarque d'un parent sur le fait d'autoriser les enfants d'élémentaire à apporter de l'argent pour acheter un souvenir, tous n'en avaient pas et étaient frustrés.

La classe de PS-MS s'est rendu au parc floral près d'Orléans. Ils ont bénéficié d'une animation dans la serre aux papillons, rencontré les animaux du parc et traversé le parc à toute allure (5km/h) grâce au petit train ! Merci à l'APE pour avoir financé ces sorties et permettre la gratuité pour toutes les familles. La classe de CP a visité le Moulin des Rochereaux, ils ont découvert le processus de fabrication de la farine et ont beaucoup apprécié les paons présents sur place. L'activité poney a été reconduite pour cette même classe, les élèves participent à 3 ateliers : équitation, connaissance théorique sur le poney et orientation. Evénements à venir : le concert de la chorale de l'école ce vendredi 21 juin à l'Auditorium de Gien. La fête de l'école samedi 22 juin , pour l'instant il y a des parents volontaires pour venir monter les stands et confectionner des gâteaux. La liste des stands à tenir sera affichée samedi matin mais peu de parents se sont proposés. Le directeur sollicite l'aide de la mairie pour transporter le matériel du comité des fêtes (tables, bancs, barnums, jeux...) le jeudi soir. Ensuite, dans le cadre éco-école, l'équipe enseignante souhaite poursuivre le travail sur le thème de l'eau à la rentrée prochaine pour pouvoir mener à bout ses projets (visite de la station d'épuration notamment). Il est toutefois possible d'amorcer le thème de la solidarité car plusieurs actions déjà menées dans l'école peuvent facilement se raccrocher à ce thème (piles solidaires, téléthon...) La bibliothèque est installée à côté de la salle de motricité, il faut prendre en main le nouveau logiciel pour emprunter les livres. Dans la continuité, le salon du livre a eu lieu et certaines classes ont vu passé un auteur ou illustrateur dans leur classe. Ils ont pu expliquer, montrer leur travail et des activités ont été réalisées (sculpture de fruits et légumes...)

La journée 8 EPS de la classe de GS a été reporté au 2 juillet à cause de la météo. La journée EPS organisée par la com-com : - jeudi 13 juin pour les Cm2 - lundi 24 juin : CP et CE1 sur les jeux d'opposition - mardi 25 juin : CE2 et CM1 avec des activités de pleine nature Les enseignants signalent qu'il manque des parents pour accompagner les équipes, des parents présents se proposent pour renforcer l'effectif. Merci à eux. Une intervention de l'appleat a débuté dans la classe de CM2. Le thème retenu est le harcèlement. L'enseignante précise que la classe va tester un nouveau dispositif. La première séance a eu lieu permettant de travailler sur la coopération entre élèves et doit être poursuivie. Le 4 juillet, les gendarmes interviendront auprès des élèves de CE2 pour leur faire passer leur permis piéton. L'infirmière du collège est intervenue dans les classes, sur le thème des dents en GS et CP et sur le sommeil et les écrans pour les CE2. Concernant le projet d'ENT, M Pigeyre attend les codes, la mairie ayant lancé l'inscription depuis quelques temps déjà. C'est l'équivalent de "pro-note" au collège, chaque classe pourra avoir son cahier de texte, emploi du temps ... en ligne. Le projet est donc lancé pour le courant de l'année prochaine.

7. Bilan de la coopérative scolaire Solde en banque : 5971 Solde en caisse : 316,93 Dépenses 4883,35euros Récupérateurs d'eau : 158,90 Sacem : 51,48 Livres : 198,64 Fournitures : 164,19 Licences USEP : 188,50 Transport (JMF, course, Moulin, Beauval, Parc floral) : 3 646,70 Kermesse : 474,94

Recettes de la tombola : 2 662 euros Solde en juin 2019 : 3 749,65 euros M. Pigeyre remercie l'APE pour avoir pris en charge les sorties de fin d'année, les familles n'ont pas eu à participer financièrement aux sorties scolaires. M. Lievin (membre de l'APE) souligne le manque de bénévole au sein de l'APE, notamment le jour du vide grenier. Beaucoup de personnes ont travaillé toute la journée dès 5h du matin sans pouvoir être relayé. Certains bénévoles n'ont même plus d'enfant à l'école et continuent leur action faute de quoi l'organisation du vide grenier sera cédée à une autre association. Or c'est le vide grenier qui rapporte le plus d'argent. L'APE dégage ainsi une enveloppe de 6500 euros reversés à l'école chaque année soit 33 euros par enfant. Il faut donc motiver et solliciter de nouveaux bénévoles, même pour quelques heures durant cette journée afin que l'action de l'APE perdure. M le Maire est reconnaissant pour le travail fait au sein de l'APE, c'est une association dynamique, très importante pour l'école. M le directeur termine en remerciant la mairie pour les travaux réalisés : clôture, tableau installé dans la cour et petites réparations du quotidien. Enfin la remise des dictionnaires pour les élèves de CM2 s'effectuera le lundi 24 juin à 18h dans les locaux de la mairie.

vendredi 29 mars 2019

Compte rendu du conseil d'école du 18/03/19

1. Présentation des propositions du conseil des délégués concernant le label éco école Les élèves ont réfléchi à la manière de réduire le gaspillage d’eau et la quantité d’eau consommée à l’école. Ils ont énoncé leurs idées à M. Le Maire : - Diminuer la pression de l’eau des robinets en réduisant le débit ou en ajoutant des mousseurs. - Installer des double-boutons pour les chasses d’eau afin de faire des économies. M Chaborel va demander un chiffrage de ces travaux qui seront mis à disposition des élèves pour qu’ils se rendent compte du coût. Peut-être qu’une partie de ces travaux pourrait être effectuée selon le devis. - Prévenir en cas de fuite et réagir rapidement afin de limiter l’eau gâchée. - Serait-il possible d’acheter des cuves pour récupérer les eaux de pluie ? Cela pourrait servir pour arroser le potager et les fleurs de l’école. Monsieur Pigeyre explique qu’il a pris les devants en écrivant au syndicat mixte du pays giennois. Celui-ci est prêt à participer pour moitié à l’achat de cuves avec un plafond de 100 euros. Monsieur Chaborel explique que la mairie est prête à financer l’autre moitié. Deux cuves pourraient être mises en place au niveau du jardin. Monsieur Pigeyre explique que l’achat doit passer par la coopérative de l’école pour bénéficier de l’aide du syndicat mixte. - Pourrait-on récupérer l’eau dans les verres non finis à la cantine pour arroser les plantes intérieures de l’entrée ? Mme Chagnoux qui gère la cantine explique que la plupart des enfants finissent leur verre avant de sortir. Il ne reste quasiment jamais d’eau dans les verres. - Il est demandé à la mairie s’il serait possible de tracer un 2ème terrain de balle aux prisonniers à côté de celui déjà existant, comme cela avait été demandé lors du précédent conseil d’école. Le terrain existant est très prisé pendant le temps de récréation et ne permet pas à tous de pouvoir en profiter. Ce 2ème terrain pourrait être ensuite utilisé comme aire de handball si les enfants sont intéressés .D’après M. Le Maire, cela devrait être faisable car le coût est peu onéreux. - Il avait été également demandé un marquage de terrain de foot et une piste cyclable dans la cour de maternelles. Cela devrait se faire, mais plus tard. - Les enfants remercient la mairie pour l’installation du tableau à craies sous le préau. Ils remercient également pour l’achat du filet de volley. Celui-ci avait été démonté pendant l’hiver. Il devrait être remonté prochainement et n’être démonté qu’en fin de semaine. Les enfants expliquent que le terrain de foot fonctionne maintenant avec des créneaux pour chaque classe afin que tous les enfants puissent en profiter et que tous les mercredis une classe est invitée à venir passer le temps de récréation avec les élèves de maternelle. Cela permet aux grands frères et grandes sœurs de passer du temps avec leurs petit frère ou petite sœur. 2 Adoption du procès-verbal Le procès-verbal du premier conseil d’école est adopté à l’unanimité.

3 RASED M. Pigeyre explique que contrairement aux autres années, le RASED s’est déplacé jusqu’à l’école cette année. Des demandes de prises en charge avaient été faites en début d'année, après accord avec les parents. Une maitre E est venue tester des enfants en CE2 pour faire un bilan et doit venir également en CE1. L’équipe espère que les remontées de ces bilans permettront d’avoir des créneaux pour l’école afin que les élèves en difficultés puissent bénéficier d'une prise en charge régulière.

4 PPMS : bilan du plan de mise en sécurité. Une alerte incendie a été testée pour la 1ère fois pendant le temps de récréation. Cela a permis de voir que l’alarme s’entend faiblement dans la cour de récréation et que les élèves ont mis un peu plus de temps à se regrouper et à être comptés. Mais tout s’est bien passé et les élèves dans les bâtiments et les toilettes sont bien sortis. Une alerte confinement a été effectuée sans que les enseignants soient au courant de l’heure. L’alerte a été donnée par le portable de Mme Meneau qui a diffusé un message à M. Lemerle et Mme Marcilly. Il a ensuite été accompagné d’un signal à l’aide de la corne de brume. Les messages via le téléphone portable n’ont pas été entendus . Mme Marcilly a par contre entendu la corne de brume ce qui lui a permis de donner l’alarme côté élémentaire. La maternelle et le personnel de cantine n’ont pas participé au confinement au même moment car aucun signal n’est parvenu jusqu’à eux. M. Pigeyre explique qu’en cas de véritable situation de confinement, le SMS est doublé d’un appel sur ligne fixe. Néanmoins, le signal d'alerte par corne de brume pourrait être doublé d'un appel sur ligne fixe dans toutes les parties de l'école au cas où le message sur téléphone mobile n'ait pas été lu. Pour cela, il faudrait qu'une ligne pour un téléphone fixe soit installée dans les nouveaux bâtiments. Il reste encore une alerte incendie et une alerte confinement à effectuer avant la fin de l’année. Les enseignants ne seront pas prévenus de la date. M. Pigeyre souligne que les portes de secours côté élémentaire donnent directement sur le parking depuis la suppression de la clôture et que c’est dangereux. Si un enfant décide de prendre la fuite en sortant directement par une porte de secours, il sera très difficile de le récupérer. Mme Gitton signale le même problème au niveau de la porte de secours de la garderie. M . Chaborel explique que des clôtures devraient être installées et que le portillon sera déplacé. Il attend que la subvention du Conseil Régional soit versée pour commencer les travaux. Mme Pigeon explique que lorsque c’est un cas de sécurité, il est possible de demander une dérogation pour commencer les travaux avant la réception de la subvention. 5 Bilan de la coopérative scolaire Solde en banque : 4986,01 Solde en caisse : 316,93 Dépenses : 6488,86 euros Reliquat kermesse : boissons Intermarché , lot sortie canoë : 248,80€ Matériel classe, ingrédients pour cuisiner, livres : 545, 76€ Sorties, cars : 2247, 60€ Cotisations et assurances diverses : 539,80€ Paiement photographe : 2907,50€ Recettes : 6894 euros Dons familles 2818€ Remboursement cinéma par l’APE : 740€ Photos : 3336€ ( soit bénéfice net de 428, 50€) Solde en mars 2019 : 5708, 08 euros 6 SORTIES Pour la fin de l’année, les sorties prévues sont le parc floral pour la classe de M. Lemerle le 14 juin et pour les autres classes, le zoo de Beauval le 3 juin Les classes ont assisté au spectacle clownesque offert par la CDCG le 14 et 15 mars. Les classes du CP au CM1 vont assister à un spectacle JMF : Madame Gascar le 19 mars. USEP : les classes du CE2 au CM2 participent à la course de régularité le 19 mars. Les meilleurs se rendront ensuite au cross départemental de Chateauneuf sur Loire le 3 avril. La classe de M. Pigeyre participera à la rencontre des 6 EPS. Fin juin les classes du CP au CM2 participeront aux journées sportives organisées par la Comcom. Le lundi 6 mai, les élèves de CM2 se rendront au collège pour une visite. Madame Taormina demande si cela sera une vraie visite. Elle souligne que les élèves qui ont assisté à un cours d’anglais l'an passé y ont trouvé peu d’intérêt car ils ne comprenaient pas ce que disait l’enseignante qui ne s’exprimait qu’en anglais. Elle souligne que les enfants apprécient par contre les rencontres sportives.

Bilan classe de neige : Le départ a été reporté d’une journée suite aux intempéries. Il est à déplorer qu’une élève se soit blessée le deuxième jour de ski (fracture). Elle a été rapatriée jusqu’à chez elle par ambulance. 9 élèves n’étaient jamais partis au ski. M. Duval souligne la très grande autonomie des enfants. Après un temps d’adaptation, ils se sont bien mélangés avec l’autre classe de région parisienne. Le retour n’a pas été très bien vécu. Le chauffeur est arrivé avec une heure d’avance, seules les personnes de l’APE et le directeur étaient là pour les accueillir et leur offrir le petit déjeuner. Une fois le petit déjeuner terminé, les enfants ont attendu leurs parents et sont repartis aussitôt. Il n’y a pas eu de moments partagés avec les familles autour du petit déjeuner. Les personnes de l’APE regrettent que seulement un parent soit venu les saluer et les remercier pour le petit déjeuner. M . Duval remercie la Mairie pour sa généreuse participation financière , ainsi que l’ APE. La journée qui a été annulée sera prochainement remboursée aux familles.

7 Projets Le projet éco-école continue comme on a pu le voir dans le premier point avec pour thème cette année : l’eau. Nous espérons que les différentes actions menées permettront d’ajouter un nouveau macaron sur la plaque éco-école. Le projet bibliothèque dans l’ancienne salle de la garderie avance. Les livres sont en train d’être inventoriés sur l’ordinateur et d’être triés selon leur état. Il était question de faire une salle informatique dans la 3ème classe de maternelle. Mais cela pose problème car au vu des effectifs, cette classe risque d’être utilisée à la rentrée prochaine. Il est demandé à la mairie d’avancer les inscriptions pour pouvoir avoir les effectifs les plus justes possibles avant les commissions d’ouverture qui auront lieu entre fin mai et début juin. M. Le Maire souligne que la population de Poilly augmente et que cela devrait continuer à la suite des grands carénages de la centrale en 2021.

M Pigeyre présente son projet d’ENT qu’il aimerait mettre en place au sein de l’école. C’est l’équivalent de pro-note pour les collèges. Cela permettrait aux parents de pouvoir avoir accès aux dates de sorties et aux devoirs qui seraient mis en ligne. Les comptes-rendus de conseils d’école pourraient y être consultés également. Le coût serait de 50 euros à la charge de la mairie. M. Le Maire y est tout à fait favorable. Il explique qu’il faut prendre contact avec M. Lepelletier pour la mise en place du dispositif.

8 Travaux M Lemerle demande s’il serait possible d’installer un faux plafond dans sa classe pour gagner quelques degrés hiver comme été. La classe est exposée plein sud et c’est un vrai four l’été. Cela permettrait également de gagner en volume à chauffer l’été. La question va être étudiée. Mme MENEAU demande si la ventilation de sa classe pourra être réparée avant les grosses chaleurs. M. Chaborel affirme que cela devrait être fait dans les jours à venir.

9 questions L’éclairage du parking côté élémentaire : cela va être fait. Le devis a été signé. Les livreurs d’Intermarché passent avec leurs gros poids lourds devant l’école sans respecter le sens interdit. Est-il possible que la mairie fasse un courrier au gérant d’Intermarché ? oui c’est envisageable. Madame Bastière explique qu’il est très difficile de manœuvrer avec un poids lourd ou avec un camion à plateau dans la rue en épingle et qu’elle comprend qu’il soit plus facile pour eux d’utiliser le sens interdit. Monsieur Chaborel explique qu’il est très difficile de trouver un itinéraire pour les gros véhicules qui soit convenable pour tout le monde. Le bruit dans la garderie : Le niveau sonore de la garderie a été testé et il est très mauvais. Un devis va être demandé pour atténuer le bruit dans la garderie. Mme Gitton déplore aussi qu’il n’y ait pas moyen d’aérer. Demande d’études surveillées pendant le temps de garderie. Cela n’est pas possible car il n’y a pas assez de personnel. Quatre enfants du voyage ont été accueillis durant quelques semaines. M. Chaborel explique qu’ils sont acceptés tant que la capacité d’accueil de l’école le permet. Ecole le mercredi matin : M. Pigeyre va faire un courrier explicatif aux parents pour leur expliquer comment les décisions ont été prises. Surveiller que les enfants ont leur blouson : en maternelle, ceci est systématiquement vérifié, en élémentaire, les enfants sont considérés comme autonome. On ne vérifie pas systématiquement que chaque enfant ait son blouson avant de sortir. En cas de temps froid, on leur demande de le mettre. Mais il arrive que les enfants les enlèvent une fois dans la cour. Terrain de foot : la mise en place de règles, pour limiter le nombre d’enfants sur le terrain et pour que tous les enfants y aient accès, a été mise en place durant les temps de récréation. Ces règles vont être présentées et expliquées aux personnes surveillant la cantine et à celles intervenant durant les TAP pour qu’il y ait une harmonisation..

vendredi 25 janvier 2019

Compte-rendu du conseil d'école du 21 janvier

 Ordre du Jour : Inscrit-on ou non le changement de rythme scolaire au prochain Conseil d’Ecole ?

Rythme actuel : 4 jours et demi Rythme en réflexion : 4 jours

 Débat Les représentants de la Mairie informent qu’à priori le soutien financier de l’Etat sera reconduit l’an prochain. L’aide de la CAF également. Ce qui se traduit par le financement suivant des TAP : - 50 % par les aides extérieures (environ 15 000 €) - 50 % par la Mairie de Poilly qui s’engage à financer le reste (environ 15 000 €)

Mme Gitton constate une augmentation sensible du nombre d’enfants inscrits aux TAP. M. Chaborel rappelle qu’un certain nombre d’intervenants aux TAP bénéficient d’une petite rémunération et que la cessation des TAP entraînerait leur perte de salaire.

Dans le cas d’un retour à la semaine de 4 jours, des activités encadrées par des animateurs de la Communauté de Communes pourront être proposées aux enfants le mercredi. C’est le « Plan mercredi ». Le financement restera à la charge des familles : 2.16 à 18 € pour une journée entière (en fonction du quotient familial et repas non compris).

Seul réel changement par rapport à l'année dernière : la plupart des communes alentour étant passées aux 4 jours, certaines activités extra-scolaires ont lieu désormais le mercredi matin. Les élèves de l’école n’y ont pas accès.

Les représentants de la Mairie évoquent la possibilité de soumettre un sondage aux familles afin de connaître le pourcentage d’entre elles qui pourraient être intéressées par un retour à la semaine de 4 jours. Monsieur Chaborel précise que la Mairie ne fera pas obstacle au retour de la semaine à 4 jours si le conseil d'école vote en ce sens.

Le corps enseignant semble plutôt favorable au maintien du rythme actuel. Les journées scolaires sont moins longues, les élèves perdent en concentration au fur et à mesure de la journée qui passe. Il reconnaît toutefois que les élèves de Petite et Moyenne Section peinent davantage dans le rythme actuel des 4 jours et demi notamment les élèves de Petite Section qui sont réveillés plus tôt l’après-midi. Le retour à la semaine de 4 jours entraînerait un basculement des APC le mercredi matin. Enseignants et élèves en soutien se retrouveraient à utiliser les locaux scolaires le mercredi matin. La chorale du vendredi serait supprimée. Il semble également important de garder une certaine stabilité dans les rythmes scolaires en évitant des changements trop fréquents.

 Vote Il ressort de ce débat que la mise en place de la semaine à 4 jours et demi a engendré un certain nombre d’heures de réflexion au préalable. Les intervenants engagés proposent des activités de qualité. La formule est rôdée ! Il ne semble pas opportun de tout remettre en cause tant que la situation ne change pas significativement comme par exemple une suppression des subventions de l’Etat. La question est posée : Inscrit-on ou non la modification des rythmes scolaires au prochain Conseil d’Ecole ?

Le vote a lieu à main levée. Sur l’ensemble des participants, il y a 1 abstention et 15 votes pour ne pas inscrire une modification des rythmes scolaires à l'ordre du jour du prochain conseil d'école. Conclusion : La modification des rythmes scolaires n’est pas inscrite à l’ordre du jour du prochain Conseil d’Ecole. A la rentrée 2019-2020, le rythme actuel sera conservé : 4 jours et demi avec école le mercredi matin.

La séance est levée à 18h10

mercredi 7 novembre 2018

Compte rendu du conseil d'école du 15/10/18

Pour introduction, le Président nomme un secrétaire de séance : M DUVAL Ordre du Jour • 1/ Résultats des élections des représentants des Parents d'élèves et présentation du nouveau conseil d'école avec la présence des délégués de classes et études de leurs propositions. Monsieur PIGEYRE présente au conseil les délégués de classes conviés à assister au début de ce premier conseil pour présenter les sujets évoqués par leurs camarades respectifs : Demande d'installation d'un terrain de hand-ball (tracé par les services municipaux), de ballons, d'un espace dédié à la pratique du volley-ball, de tables de ping pong, révision de la répartition des classes pour l'occupation du terrain de football, de filets, de poteaux pour chacune de ces disciplines ; un tableau à craies pour dessiner sous le préau. Monsieur PIGEYRE ajoute que le mercredi matin, les élèves pourront, conformément à leur demande, rendre visite à leurs petites sœurs ou petits frères dans la cour de l'école maternelle et partager avec eux un moment récréatif. Un planning de répartition par classe a été rédigé. Les élèves demandent à ce que les cailloux sur la partie herbeuse soient retirés à cause du danger qu'ils représentent. M PIGEYRE ajoute qu'il est également possible de trouver des vis et autres morceaux de métal, conséquences des travaux d'agrandissement de l'école. Ils ajoutent que les tracés au sol ont été refaits à l'identique à ce qui existait auparavant dans la cour alors qu'un plan pour un nouvel aménagement avait été réalisé en juin dernier. Une demande est faite pour savoir si ces tracés peuvent être réaménagés conformément au plan prévu ? Monsieur PIGEYRE annonce qu'un budget pris sur le budget de fonctionnement de l'école sera alloué chaque année pour s'équiper progressivement. Cette année, c'est une centaine d'euros qui sera consacrée à l'achat de poteaux de volley et de filets. Les élèves demandent à ce que les règles de vie dans la cour soit affichées afin de permettre leur uniformisation entre l'école, la pause méridienne ainsi que la garderie. Mme LEROY informe le conseil que ces propositions seront soumises au Conseil municipal dès demain, mardi 16 octobre. Monsieur PIGEYRE libère les élèves délégués puis présente les nouveaux parents. Monsieur LIEVIN déplore l'absence de Mme l'Inspectrice - excusée car retenue par la réunion école-collège précise Monsieur le Directeur - et critique la nouvelle répartition des classes qui a chargé la classe de CE1 où sont regroupés de nombreux élèves en difficulté. Madame BASTIERE regrette que ce réaménagement de classe ait occulté le vrai problème des effectifs trop chargés et l'absence d'ouverture de classe. Monsieur PIGEYRE rappelle que la commission se réunissant en septembre n'a que peu de postes à attribuer ainsi que les conditions particulières du moment (absence d'IEN à cette période) Mme BASTIERE évoque les chiffres communiqués au préalable et leur non prise en compte.

 2/ Adoption du PV du dernier conseil d'école.

Adoption à l'unanimité.

 3/ Effectifs et répartition des élèves.

194 élèves à ce jour, peut-être 196 à la rentrée des congés de la Toussaint.

     - PS-MS : 31 ( 24 + 7 )
     - MS-GS : 30 ( 11 + 19 )
     - CP        : 24
     - CE1      : 27
     - CE2      : 29 ou 30
     - CM1      : 25
     - CM2      : 28 
  4/ Vie de l'école : Eco-école, évènements prévus (carnaval, fête de l'école, Noël), café des familles.
     - Evaluations CP-CE1 : Mme POIRIER informe le conseil que les élèves ont été évalués sur leurs compétences en Lecture et Mathématiques. Outre des problèmes informatiques rencontrés lors de la saisie des réponses des élèves qui s'est faite malgré cet aléa, les retours seront communiqués à la rentrée des vacances de Toussaint. Une seconde évaluation est annoncée pour les élèves de CP uniquement en février...
    - Eco-école : l'école a obtenu l'an passé le label éco-école pour son engagement, outre le drapeau déjà en place, une plaque sera bientôt apposée dans la salle de restauration scolaire. Monsieur PIGEYRE résume les actions menées l'an passé sur le thème des déchets (collecte de piles qui a permis l'électrification d'un village et d'une école au Népal, de cartouches d'encre servant à financer des projets d'actions solidaires, recyclage du papier et du plastique) et annonce que le thème de l'eau été choisi cette année,. Monsieur LIEVIN émet l'idée de récupérer les eaux pluviales notamment au niveau du potager côté maternelle. Monsieur PIGEYRE confirme que ce projet est dans les cartons et espère que cette même idée sera émise par les délégués de classe lors de la prochaine réunion avec eux. Une demande de subvention pour l'achat de récupérateurs d'eau est en cours de rédaction.
    - Carnaval : le défilé a été annulé l'an passé en raison du plan vigi-pirate, le carnaval pourrait cette année encore avoir lieu selon le même processus à savoir un rassemblement dans la cour de l'école assorti d'un goûter. La date définie est le 16 mars, jour de la boum organisée par l'APE.
    - Fête de l'école : samedi 22 juin.
    - Noël : les livres offerts par l'APE seront prochainement choisis.
    - Sorties : JMF de la Grande section au CM2 le 20 novembre, les 18 et 20 décembre, les élèves de l'école se rendront au cinéma de Gien pour visionner un documentaire intitulé "Un nouveau jour sur Terre".
   - Café des familles : propositions à venir (dates, thèmes) à partir du mois de janvier avec de nouveaux horaires pour tenter d'avoir plus de parents présents.
  5/ RASED : Prise en charge des élèves de l'école.

18 demandes à l'initiative des enseignants ont été formulées cette année pour des élèves en difficulté... dans l'attente de réponses. Les éventuelles prises en charge seront soumises à l'approbation des parents.

  6/ Organisation des APC.

Pas de grands changements cette année : Les CP et les CE1 bénéficient d'une aide complémentaire de 11h45 à 12h15 chaque mardi et vendredi, les autres classes chaque vendredi de 15h30 à 16h30. Les consignes ministérielles ont défini une thématique axée prioritairement sur un renforcement des compétences en Français, notamment en lecture. Madame MENEAU désormais attachée à cette mission a cédé la responsabilité de l'encadrement de l'activité chorale à Monsieur PIGEYRE.

  7/ Présentation des TAP.

Madame GITTON, responsable des TAP, annonce un effectif en hausse cette année avec 167 élèves inscrits (de nouveaux élèves mais aussi des enfants qui ne l'étaient pas auparavant) contre 156 l'an passé. 12 groupes ont été constitués avec en moyenne 14 enfants. Deux intervenants ont souhaité ne pas renouveler leurs contrats et ont été remplacés. L'atelier "bois" a été remplacé par un atelier "détente" où les enfants peuvent écouter de la musique, lire, discuter.

  8/ Présentation cantine.

Madame CHAGNOUX annonce des effectifs en hausse répartis en deux services : 40 maternelle au quotidien au minimum, 90 en primaire au minimum. Les travaux d'insonorisation avec la pose de plaques suspendues au-dessus de la salle de restauration ont été effectués l'été dernier.

  9/ Sécurité à l'école : PPMS, exercices incendie, confinement et intrusion, RSST.

Le PPMS a été modifié pour prendre en compte les nouvelles classes, un exercice incendie a été mené le 28 septembre et un exercice intrusion le 12 octobre. Un constat pour ce dernier : l'absence de clôtures pose problème avec un accès direct depuis le parking. Un registre Santé et Sécurité au travail est à disposition dans le bureau pour noter les problèmes de sécurité rencontrés par les usagers de l'école.

 10/ Validation du règlement intérieur de l'école.

Pas de modification particulière. Ce règlement sera mis en ligne prochainement sur le blog de l'école et affiché afin de le soumettre aux familles. Un récépissé validant son adhésion sera distribué.

 11/ Coopérative scolaire. Bilan financier.

Au 31/05/18, le solde est de 1712.73€ Dépenses : 2787.70€ Recettes : 5571.28€ Sorties : 1659.20€ Fête de l'école (achat des tickets, lots, boissons, timbres, SACEM) : 990.77€ Dépenses bricolage, cuisine, livres : 95.93€ Adhésion USEP : 41.80€ Subvention de la mairie :100.00€ Participations des familles aux sorties : 1569.00€ Fête de l'école : 3902.28€ Pour ce début d'année, le solde est de 4496.31€

 12/ Demandes et remerciements Mairie.

M. PIGEYRE remercie la mairie pour tous les travaux effectués. À la demande du conseil, Monsieur le Maire précise que des demandes de devis pour l'installation de clôtures aux abords de l'école sont en cours. Monsieur Chaborel évoque également le problème du stationnement aux abords de l'école. Quelles solutions face aux injures, incivilités, non respect d'autrui malgré la présence de panneaux de signalisation, de marquages au sol qui s'avèrent vains... Monsieur le Directeur atteste que ces problèmes sont majoritairement évoqués dans les questions diverses des familles. Monsieur le Maire s'indigne face à cette situation intolérable. Toutefois, il se satisfait de l'aménagement en sens unique de la rue du 11 novembre qui permet d'assainir le trafic aux abords de l'établissement scolaire. La pose d'une banderole pour barrer temporairement la rue lors des entrées et sorties est évoquée. Monsieur PIGEYRE informe le conseil que le dossier de demande d'une personne attachée au Service Civique est en cours de validation. La personne recrutée aura entre autres la mission de filtrer les entrées côté maternelle ainsi que de travailler avec de petits groupes d'élèves au sein des classes.

 13/ Questions diverses.

Un retour à la semaine de 4 jours est-il envisagé ?

Monsieur PIGEYRE annonce que le conseil doit décider si ce sujet doit être mis à l'ordre du jour lors du prochain conseil d'école et si un nouveau vote sur une demande de dérogation pour passer à la semaine de 4 jours doit avoir lieu. Les avis sont partagés et la décision de programmer un conseil extraordinaire à la fin du mois de janvier est prise. Ce délai permettra notamment de savoir si les aides de l'état pour le financement des TAP seront  assurées pour les années qui viennent. Ce conseil extraordinaire décidera alors de la pertinence d'une nouvelle consultation et d'un nouveau vote pour un changement des rythmes scolaires.

Serait-il possible d'avoir un suivi des devoirs à la garderie ?

Madame GITTON avoue que ce serait compliqué. Cette dernière évoque qu'un essai avait été effectué avec l'aide de Mme Heulot il y a quelques années et qu'il n'avait pas été concluant.

Monsieur le Maire confirme que la participation d'élèves à la cérémonie du 11 novembre pour chanter les deux premiers couplets de la Marseillaise et lire la liste des soldats tombés sur le champs de bataille est la bienvenue. Monsieur le Directeur clôt la séance à 19h10.

mercredi 17 octobre 2018

Règlement intérieur

REGLEMENT INTERIEUR ÉCOLE PRIMAIRE YVES COPPENS Rue du 11 novembre POILLY-LEZ-GIEN Tél: 02 38 38 06 12

Les mesures contenues dans ce document ne se substituent pas au règlement-type départemental mais en précisent la teneur pour l' école primaire Yves COPPENS de POILLY-LEZ-GIEN. Ce règlement intérieur a été voté le 15 octobre 2018 en conseil d'école.

PREAMBULE Le service public de l'éducation repose sur des valeurs et des principes dont le respect s'impose à tous dans l'école : principes de gratuité de l'enseignement, de neutralité et de laïcité. Chacun est également tenu au devoir d'assiduité et de ponctualité, de tolérance et de respect d'autrui dans sa personne et sa sensibilité, au respect de l'égalité des droits entre filles et garçons, à la protection contre toute forme de violence psychologique, physique ou morale. En aucune circonstance, l'usage de la violence physique comme verbale ne saurait être toléré. Le respect mutuel entre adultes et élèves, entre adultes, et entre élèves constitue également un des fondements de la vie collective.

1. Organisation du temps scolaire 1.1. La semaine scolaire et les heures d'entrée et de sortie Les 24 heures d’enseignement se répartissent sur la semaine scolaire de la façon suivante :



Sur quatre jours et demi du lundi au vendredi.6 heures le lundi, 5 heures le mardi, jeudi et vendredi et 3 heures le mercredi matin. Lundi: 8h45-11H45 13H30-16H30 Mardi, jeudi et vendredi: 8h45-11H45 13H30-15H30 Mercredi matin: 8h45-11H45

Le matin et l'après-midi l'accueil des élèves se fait 10 minutes avant l'entrée en classe.

L'accès des locaux scolaires aux personnes étrangères au service est soumis à l'autorisation du directeur d'école.

1.2. Les activités pédagogiques complémentaires L'article D. 521-13 du code de l'éducation, prévoit la mise en place d'activités pédagogiques complémentaires organisées par groupes restreints d'élèves : - pour l'aide aux élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages ; - pour une aide au travail personnel ou pour une activité prévue par le projet d'école, le cas échéant en lien avec le projet éducatif territorial. La liste des élèves qui bénéficient des activités pédagogiques complémentaires est établie après qu'a été recueilli pour chacun l'accord des parents ou du représentant légal. Les activités complémentaires sont organisées comme suit :

Le vendredi après-midi de 15H30 à 16H30.

2. Fréquentation de l’école 2.1. Dispositions générales Les obligations des élèves, définies par l'article L. 511-1 du code de l'éducation incluent l'assiduité. Les parents ou responsables légaux de l'élève sont fortement impliqués dans le respect de cette obligation. S'il revient au maire de contrôler le respect de l'obligation de l'instruction, il appartient au directeur d'école de contrôler le respect de l'obligation d'assiduité liée à l'inscription à l'école (conformément à l'article R. 131-6 du code de l'éducation). En application de l'article L. 131-8 du code de l'éducation, lorsqu'un enfant manque momentanément la classe, les parents ou les personnes responsables doivent, sans délai, faire connaître au directeur d'école les motifs de cette absence.

En appelant au 02 38 38 06 12 et si personne ne répond en laissant un message sur le répondeur téléphonique.

            Les absences et leurs motifs sont consignés chaque demi-journées dans un registre d'appel tenu par l'enseignant.

Le directeur vérifie la légitimité du motif invoqué au regard des indications de ce même article. Les seuls motifs réputés légitimes sont les suivants : maladie de l'enfant, maladie transmissible ou contagieuse d'un membre de la famille, réunion solennelle de famille, empêchement résultant de la difficulté accidentelle des communications, absence temporaire des personnes responsables lorsque les enfants les suivent. Les autres motifs sont appréciés par l'autorité de l'État compétente en matière d'éducation. Cependant, conformément à la circulaire n° 2004-054 du 23 mars 2004, les certificats médicaux ne sont exigibles que dans le cas des maladies contagieuses énumérées dans l'arrêté interministériel du 3 mai 1989. En cas de doute sérieux sur la légitimité d'un motif, le directeur d'école demande aux personnes responsables de l'élève de formuler une demande d'autorisation d'absence, qu'il transmet au Dasen sous couvert de l'inspecteur de l'éducation nationale de la circonscription (IEN). Dès qu'un enseignant ou une personne responsable d'une activité scolaire constate une absence non annoncée, il en informe le directeur d'école qui prend contact, dans les plus brefs délais, avec les personnes responsables de l'élève afin qu'elles en fassent connaître les motifs.

2.2. À l'école maternelle Lors de l'inscription de l'élève dans un établissement scolaire, il convient de rappeler à ses parents que celui-ci est tenu d'y être présent, qu'il relève ou non de l'obligation scolaire. L'inscription à l'école maternelle implique l'engagement, pour la famille, d'une fréquentation régulière indispensable pour le développement de la personnalité de l'enfant et pour le préparer à devenir élève.

2.3. À l'école élémentaire L‘assiduité est obligatoire, conformément aux dispositions de l'article L. 131-8 du code de l'éducation. Dès la première absence non justifiée, le directeur d'école établit des contacts étroits avec la ou les personnes responsables. En cas d'absences répétées non justifiées, le directeur d'école applique avec vigilance les dispositions de l'article L. 131-8 du code de l'éducation. À compter de quatre demi-journées d'absences sans motif légitime ni excuses valables durant le mois, le directeur d'école saisit le Dasen sous couvert de l'IEN. En cas d'absentéisme persistant, la démarche à mettre en œuvre à l'égard des parents doit permettre de poursuivre un dialogue avec eux. L'équipe pédagogique de l'école pourra s'appuyer, pour engager cette démarche, sur l'inspecteur de l'éducation nationale chargé de la circonscription et sur l'assistant de service social conseiller technique du Dasen, qui pourront la guider si besoin vers le dispositif de soutien le plus approprié.

3. Droits et obligations des membres de la communauté éducative La communauté éducative, définie par l'article L. 111-3 du code de l'éducation, rassemble, à l'école, les élèves et tous ceux qui, dans l'école ou en relation avec elle, participe à l'accomplissement de ses missions. Elle réunit les personnels de l'école, les parents d'élèves, les collectivités territoriales compétentes pour l'école ainsi que les acteurs institutionnels, économiques et sociaux associés au service public d'éducation. Tous les membres de cette communauté doivent, lors de leur participation à l'action de l'école, respecter le pluralisme des opinions et les principes de laïcité et neutralité (conformément à l'article L. 141-5-1 du code de l'éducation issu de la loi n° 2004-228 du 15 mars 2004) ; ils doivent, en outre, faire preuve d'une totale discrétion sur toutes les informations individuelles auxquelles ils ont pu avoir accès dans le cadre de l'école. Le directeur d'école doit signaler les comportements inappropriés à l'inspecteur de l'éducation nationale chargé de la circonscription.

3.1. Les élèves - Droits : en application des conventions internationales auxquelles la France a adhéré, les élèves ont droit à un accueil bienveillant et non discriminant. Ainsi, conformément à l'article 28 de la Convention relative aux droits de l'enfant du 20 novembre 1989 ratifiée par la France le 7 août 1990, « Les États parties prennent toutes les mesures appropriées pour veiller à ce que la discipline scolaire soit appliquée d'une manière compatible avec la dignité de l'enfant en tant qu'être humain et conformément à la présente Convention ». Tout châtiment corporel ou traitement humiliant est strictement interdit. Les élèves doivent être préservés de tout propos ou comportement humiliant et respectés dans leur singularité. En outre, ils doivent bénéficier de garanties de protection contre toute violence physique ou morale, ces garanties s'appliquant non seulement aux relations à l'intérieur de l'école, mais aussi à l'usage d'Internet dans le cadre scolaire. - Obligations : chaque élève a l'obligation de n'user d'aucune violence et de respecter les règles de comportement et de civilité édictées par le règlement intérieur. Les élèves doivent, notamment, utiliser un langage approprié aux relations au sein d'une communauté éducative, respecter les locaux et le matériel mis à leur disposition, appliquer les règles d'hygiène et de sécurité qui leur ont été apprises.

3.2. Les parents - Droits : les parents sont représentés au conseil d'école et associés au fonctionnement de l'école dans les conditions définies par l'article L. 411-1 du code de l'éducation. Des échanges et des réunions régulières doivent être organisés par le directeur d'école et l'équipe pédagogique à leur attention selon des horaires compatibles avec les contraintes matérielles des parents. Ils ont le droit d'être informés des acquis et du comportement scolaires de leur enfant. Ils ont la possibilité de se faire accompagner d'une tierce personne qui peut être un représentant de parent. - Obligations : les parents sont garants du respect de l'obligation d'assiduité par leurs enfants ; ils doivent respecter et faire respecter les horaires de l'école. La participation des parents aux réunions et rencontres auxquelles les invitent le directeur d'école ou l'équipe pédagogique est un facteur essentiel pour la réussite des enfants. Il leur revient de faire respecter par leurs enfants le principe de laïcité, notamment en ce qui concerne les prescriptions de l'article L. 141-5-1 du code de l'éducation, et de s'engager dans le dialogue que leur directeur d'école leur propose en cas de difficulté. Dans toutes leurs relations avec les autres membres de la communauté éducative, ils doivent faire preuve de réserve et de respect des personnes et des fonctions.

3.3. Les personnels enseignants et non enseignants - Droits : tous les personnels de l'école ont droit au respect de leur statut et de leur mission par tous les autres membres de la communauté éducative ; les membres de l'enseignement public bénéficient de la protection prévue par l'article L. 911-4 du code de l'éducation. - Obligations : tous les personnels ont l'obligation, dans le cadre de la communauté éducative, de respecter les personnes et leurs convictions, de faire preuve de réserve dans leurs propos. Ils s'interdisent tout comportement, geste ou parole, qui traduirait du mépris à l'égard des élèves ou de leur famille, qui serait discriminatoire ou susceptible de heurter leur sensibilité. Les enseignants doivent être à l'écoute des parents et répondre à leurs demandes d'informations sur les acquis et le comportement scolaires de leur enfant. Ils doivent être, en toutes occasions, garants du respect des principes fondamentaux du service public d'éducation et porteurs des valeurs de l'École.

4. Les règles de vie à l'école 4.1. Encouragements Dès l'école maternelle, l'enfant s'approprie les règles du « vivre ensemble », la compréhension des attentes de l'école. Ces règles sont explicitées dans le cadre du projet de classe. L'enfant apprend progressivement le sens et les conséquences de ses comportements, ses droits et obligations, la progressivité de leur application, leur importance dans le cadre scolaire et plus largement, dans les relations sociales. Tout est mis en œuvre dans l'école pour créer les conditions favorables aux apprentissages et à l'épanouissement de l'enfant. Il est particulièrement important d'encourager et de valoriser les comportements les mieux adaptés à l'activité scolaire : calme, attention, soin, entraide, respect d'autrui. La valorisation des élèves, leur responsabilisation dans la vie collective sont de nature à renforcer leur sentiment d'appartenance à l'école et à installer un climat scolaire serein.

4.2. Réprimandes À l'inverse, les comportements qui troublent l'activité scolaire, les manquements au règlement intérieur de l'école, et en particulier toute atteinte à l'intégrité physique ou morale des autres élèves ou des enseignants, donnent lieu à des réprimandes, qui sont portées immédiatement à la connaissance des représentants légaux de l'enfant. Ces réprimandes ne peuvent elles-mêmes en aucun cas porter atteinte à l'intégrité morale ou physique d'un enfant. Elles ne peuvent pas priver de la totalité de la récréation à titre de punition. Les réprimandes prévues pour les manquements au règlement intérieur sont les suivantes :

- Il est permis d'isoler de ses camarades, momentanément et sous surveillance, un enfant difficile ou dont le comportement peut-être dangereux pour lui-même ou pour les autres.

       -Toute atteinte à l'intégrité physique ou morale des autres élèves ou des maîtres peuvent donner lieu à des réprimandes qui sont, le cas échéant, portées à la connaissance des familles.

Ces mesures d'encouragement ou de réprimande, de nature différente en fonction de l'âge de l'élève, sont expliquées et connues de tous.

4.3. Dispositions particulières Lorsque le comportement d'un élève perturbe gravement et de façon durable le fonctionnement de la classe malgré la concertation engagée avec les responsables légaux, sa situation est soumise à l'examen de l'équipe éducative définie à l'article D. 321-16 du code de l'éducation.

5. Surveillance 5.1. Dispositions générales L'accueil des élèves est assuré dix minutes avant le début de la classe.

5.2. Dispositions particulières à l'école maternelle Dans les classes et sections maternelles, les enfants sont remis par la ou les personnes qui les accompagnent, soit au personnel enseignant chargé de la surveillance soit au personnel chargé de l'accueil. Les élèves sont repris, à la fin de chaque demi-journée, par la ou les personnes responsables légales ou par toute personne nommément désignée par elles par écrit au directeur d'école, sauf s'ils sont pris en charge, à la demande des personnes responsables, par un service de garde, de restauration scolaire ou de transport ou par l'accueil périscolaire auquel l'élève est inscrit. En cas de négligence répétée des responsables légaux pour que leur enfant soit repris à la sortie de chaque classe aux heures fixées par le règlement intérieur, le directeur d'école leur rappelle qu'ils sont tenus de respecter les dispositions fixées par le règlement intérieur. Si la situation persiste, le directeur d'école engage un dialogue approfondi avec ceux-ci pour prendre en compte les causes des difficultés qu'ils peuvent rencontrer et les aider à les résoudre. La persistance de ces manquements et le bilan du dialogue conduit avec la famille peuvent l'amener à transmettre une information préoccupante au président du conseil général dans le cadre de la protection de l'enfance, selon les modalités prévues par les protocoles départementaux.

Les enfants sont confiés à l'enseignant chaque matin dans leur classe en empruntant le couloir de l'école. L'accueil de 13h20 a lieu dans la cour de l'école maternelle. Le midi et le soir, les enfants sont remis aux parents par les portes de secours.

5.3. Dispositions particulières à l'école élémentaire À l'issue des classes du matin et de l'après-midi, la sortie des élèves s'effectue sous la surveillance d'un enseignant dans la limite de l'enceinte des locaux scolaires, sauf pour les élèves pris en charge, à la demande des personnes responsables, par un service de garde, de restauration scolaire ou de transport, ou par un dispositif d'accompagnement ou par l'accueil périscolaire auquel l'élève est inscrit. Au-delà de l'enceinte des locaux scolaires, les parents assument la responsabilité de leur enfant selon les modalités qu'ils choisissent.

Les espaces devant l'école dont les préaux côté rue du 11 novembre ne font pas partis des zones considérées comme faisant partie de l'enceinte scolaire. Avant le début des horaires scolaires les élèves peuvent y attendre l'ouverture du portillon et en fin d'horaire scolaire les parents peuvent y attendre la sortie de leur enfant.. Ceci pour éviter que les enfants attendent au bord de la route et sans abri en cas d'intempéries.

5.4. Dispositions particulières

Les cutters, couteaux, pétards, allumettes, ainsi que tout objet dangereux sont interdits à l'école :

L'utilisation du téléphone portable conformément à l'article L. 511-5 du code de l'éducation est :

Interdite pour les élèves dans l'enceinte de l'école, mais aussi lors des sorties scolaires avec ou sans nuitées.

Les règles d'hygiène et de sécurité sont enseignées aux élèves.

- formation aux premiers secours. - participation à la réalisation de menu pour le restaurant scolaire. - exercices d'évacuation, d'intrusion et de confinement dans l'école. - exercice de sécurité dans les transports en commun.

6. Le dialogue avec les familles L'article L.111-4 du code de l'éducation dispose que les parents d'élèves sont membres de la communauté éducative, définie à l'article L. 111-3 du code de l'éducation. Ils sont les partenaires permanents de l'école. Leur droit à l'information et à l'expression, leur participation à la vie scolaire, le dialogue avec les enseignants dans le respect des compétences et des responsabilités de chacun, sont assurés dans chaque école (conformément à la circulaire n° 2006-137 du 25 août 2006 et à la circulaire n° 2013-142 du 15 octobre 2013 qui vise à renforcer la coopération entre les parents et l'école dans les territoires ).

6.1. L'information des parents Le suivi de la scolarité par les parents implique que ceux-ci soient bien informés du fonctionnement de l'école, des acquis mais également du comportement scolaires de leur enfant. À cette fin, le directeur d'école organise : - une rencontre pour les parents des élèves nouvellement inscrits ; - Une réunion de classe en début d'année organisée par chaque enseignant. - la communication régulière du livret scolaire aux parents en application de l'article D. 111-3 du code de l'éducation ; - la possession par chaque élève d'un cahier de liaison avec les parents (vert pour les élèves des classes élémentaires). - si nécessaire, l'information relative aux acquis et au comportement scolaires de l'élève. - Le procès verbal des trois conseils d'école annuels sont remis à chaque famille. Ils sont aussi disponibles sur le site de l'école Une présentation des conditions d'organisation du dialogue entre l'école et les parents aura lieu, notamment à l'occasion de la première réunion du conseil d'école.

Le directeur d’école veille au respect des droits relatifs à l’exercice de l’autorité parentale. Il entretient avec chacun des deux parents détenteurs de l’autorité parentale des relations de même nature, leur fait parvenir les mêmes documents, convocations, etc., et répond pareillement à leurs demandes d’information ou de rendez-vous.

6.2. La représentation des parents En application de l'article L. 111-4 du code de l'éducation et des articles D. 111-11 à D. 111-15, les parents d'élèves peuvent s'impliquer dans la vie de l'école en participant par leurs représentants aux conseils d'école, qui exercent toutes fonctions prévues par l'article D. 411-2 du même code. Conformément aux dispositions de l'arrêté du 13 mai 1985 relatif au conseil d'école, tout parent d'élève peut se présenter aux élections des représentants de parents d'élèves au conseil d'école.

7. Harcèlement à l’école Les dispositions prises pour prévenir le harcèlement entre élèves sont développées dans le protocole de l’annexe 1(affichée à l'école).

jeudi 21 juin 2018

Compte rendu du conseil d'école du 18 juin 2018

Pour introduction, le Président nomme un secrétaire de séance : M. Lemerle. 1/ Adoption du PV du dernier conseil d’école. Le PV du dernier conseil d’école est adopté à l’unanimité.

2/ Rythmes scolaires L’école continuera au rythme hebdomadaire de 4 jours et demi de classe l’an prochain. Les TAP sont reconduits, des documents d’inscription ont été distribués aux familles. Des APC recentrés sont évoqués (Maths et Français), ce qui poserait problème pour la chorale ayant lieu dans le créneau des APC.

3/Rentrée 2018 : Mme Julie Pascal quitte l’école et sera remplacée par Mme Natacha Garandeau. M. Pigeyre est nommé directeur à titre définitif. A ce jour, 187 élèves sont inscrits pour la rentrée, ce qui donnerait l’organisation de classes suivante : PS/MS, MS/GS, CP, CE1, CE1/CE2, CE2/CM1, CM2 (cette organisation n’est pas définitive selon de nouvelles inscriptions ou de départs d’élèves).

4/ Bureau des électeurs. Sont désignés pour faire partie de ce bureau M. Pigeyre, Mme Marcilly, Mme Leroy et M. Liévin.

5/ Travaux d’agrandissement - La classe de M. Duval occupe déjà l’une des classes des nouveaux locaux, il sera rejoint par la classe de Mme Meneau pour occuper la deuxième salle de classe de ce bâtiment d’extension. La classe actuelle de Mme Meneau côté maternelle sera occupée par la BCD et les ordinateurs actuellement du côté élémentaire. -La nouvelle garderie ne sera pas disponible pour la rentrée à venir (retard dans les travaux). -L’insonorisation de la salle de restauration scolaire aura bien lieu.

6/ Sécurité école -Pour les entrées et sorties, il n’y aura pas de changements côté maternelle, en élémentaire, l’accès par les portes vitrées se révèle satisfaisant. -Une alarme incendie devra être installée dans les nouveaux locaux de l’école, alarme reliée à celle du bâtiment principal. -Une installation de films occultants est à l’étude pour les fenêtres donnant directement sur la rue afin de masquer la présence d'enfants depuis l'extérieur. -Une odeur persistante dans le dortoir de la maternelle empêche l’utilisation de celui-ci, une solution devra être trouvée.

7/ Sorties -PS/MS : ferme pédagogique des Grenouillettes -MS/GS et GS/CP : Cardoland (découverte du monde des dinosaures) , JMF : spectacle sans paroles « La balle rouge ». -MS/GS : 8 EPS (athlétisme), réalisation d'un album. -la chorale du vendredi a participé aux Rencontres Chantantes -CP et CE1 : rencontres sportives, sortie balbuzards, - CP/CE1, CE1/CE2 et CE2/CM1 : sortie à Provins (spectacle médiéval, découverte de la ville) -CE1/CE2 : rencontres sportives, projet de réalisation d’un livre en classe -CM2 : sortie au collège pour la liaison CM2/6° (sport et anglais), activités proposées par la Communauté de communes (course d’orientation et activités ludiques à la piscine) -La FRMJC a proposé une animation sur les déchets pour les élèves du CP au CM2. -CE1/CE2 et CE2/CM1 : l’APLEAT a permis d’évoquer avec les enfants la place des jeux vidéo, l’importance du sommeil et comment bien gérer ses émotions. - Le café des familles a proposé 3 rendez-vous. Peu de parents ont été présents, il semblerait que l’horaire de 17h30 pose problème. M. Pigeyre évoque un nouvel horaire possible (8h45) pour l'année prochaine. -La fête de l’école est en préparation, elle aura lieu le samedi après-midi 30 juin (spectacle dans la cour de la maternelle, puis jeux dans la cour de l’élémentaire). Les jeux en bois de la Communauté de communes vont être empruntés, des tickets supplémentaires de tombola ont été commandés et sont disponibles. Demande est faite à la mairie de transporter les tables et les bancs le vendredi. -Label éco-école : il est acquis désormais ! Cette année, la thématique était celle des déchets (tri du papier, opération piles solidaires, recyclage des cartouches). Pour l’année prochaine, la thématique sera celle de l’eau. L’équipe enseignante tient à remercier l’APE et la mairie de pouvoir rendre possible tous ces projets et de répondre favorablement à chaque demande.

8/ Travaux liés au climat scolaire. Différents projets : marquage au sol dans la cour de l’élémentaire (pour cloisonner les jeux de ballons) et installation d’un tableau sous le préau (possibilité de dessiner), une piste cyclable à dessiner dans la cour de la maternelle et un marquage pour séparer foot et vélos ainsi que l'installation d'un deuxième "banc de l'amitié" pour la cour de maternelle.

9/ Bilan de la coopérative scolaire Le solde précédent était de 2585,79 euros. Les dépenses s’élèvent à 2217,17 euros (licences USEP, les différentes sorties et les transports en car, l’achat de livres, de fournitures pour bricolages ou plantations, et l’investissement pour la tombola). Ce qui donne un solde actuel de 466,47 euros (149,54 en banque et 316,93 en caisse).

10/ Cantine. Des repas ont été composés par chaque classe. Le thème du gaspillage alimentaire sera prochainement évoqué, les élèves y sont déjà sensibles.

11/ Questions diverses. -La classe de neige sera-t-elle maintenue l’an prochain ? Elle le sera. -Les intervenants seront-ils les mêmes pour les TAP l’année prochaine ? M. Chaborel annonce qu'un seul intervenant souhaite arrêter, la mairie travaillant sur la continuité. Il précise qu’une personne supplémentaire venant de la Communauté de communes participera aux TAP l'an prochain.

Conseil clos à 18h32

mercredi 28 mars 2018

Conseil d'école n°2

Pour introduction, le président nomme un secrétaire de séance : Mme Marcilly

1/ Adoption du PV du dernier conseil d’école. Le PV du dernier conseil d’école est adopté à l’unanimité.

2/ Rythmes scolaires : semaine de 4 jours ? M.Pigeyre donne les résultats de la consultation menée auprès des familles, à savoir : « Souhaitez-vous que nous demandions une dérogation pour passer à la semaine de 4 jours ? », Chaque parent pouvait donner son opinion. Sur 269 questionnaires distribués, il y a eu 214 réponses, soit environ 80 % de participation. Résultats : 128 oui, 80 non, 6 sans avis M. Pigeyre fait constater qu'il y a deux lectures possibles pour ces résultats : moins de la moitié des familles s’est prononcée pour la dérogation (47,6 % par rapport à la totalité des bulletins distribués) et que l’autre moitié s’est prononcée contre ou sans avis et Mme Leroy met en avant la deuxième lecture à savoir que les résultats sont généralement donnés par rapport aux suffrages exprimés, ce qui correspond à oui 60%, non 37,4%, sans avis 3,6% Suite aux résultats, les délégués de parents demandent un temps de consultation pour organiser leur vote. M. Pigeyre rappelle les conditions de vote : 1 voix par enseignant (7 au total), 1 voix par parent délégué (7), deux voix pour la commune. Le conseil décide de voter à bulletins secrets. M. Chaborel précise la position de la commune. Il rappelle que des études scientifiques menées sur les rythmes de l’enfant (notamment celles de la Ligue du Centre de l’Enseignement) montrent que celui-ci assimile mieux les apprentissages sur 5 matinées. D’autre part, la commune a fait des efforts financiers et organisationnels importants pour mettre en place des activités (TAP) de qualité, gratuites pour les familles et très appréciées des enfants. (85 % de fréquentation) Elle a également financé la formation BAFA du personnel encadrant. Il trouve regrettable de revenir en arrière alors que le projet est une réussite. Il signale que le passage aux 4 jours entrainerait l’arrêt des TAP et donc impliquerait de remercier les intervenants, de réorganiser les horaires du personnel communal et de mettre en place des activités payantes le mercredi. Enfin, il rappelle que l’Etat s’est engagé à poursuivre les subventions pour les communes qui resteraient à 4 jours et demi cette année, et à priori jusqu’à la fin du mandat présidentiel actuel. (Pour rappel, le coût des TAP est d’environ 30000 euros par an, 7000 euros sont financés par l’Etat, 9000 euros par la CAF, le coût réel pour la commune est d’environ 14000 euros) Mme Leroy indique que tous les intervenants TAP actuels sauf une sont volontaires pour continuer l’an prochain. M. Pigeyre ajoute que les activités artistiques ou manuelles menées par les TAP se font en petits groupes (moins de 14 enfants) et que ce sont des conditions difficiles à reproduire dans les classes. L’organisation des APC (soutien, chorale) devra être complètement repensée en cas de semaine de 4 jours. L’ensemble du Conseil regrette que le choix de la durée de la semaine scolaire ne soit pas pris par l’Etat. Résultat du vote :

     4 jours et demi : 8 voix
     4 jours : 6 voix
     Abstention : 2 voix

Sous réserve de validation de la décision du Conseil d’Ecole par l’IA, l’organisation du temps scolaire sur 4 jours et demi est conservée.

3/ RASED : Prise en charge des élèves de l'école. Neuf demandes d’aide ont été faites pour des élèves de Cycle 2 présentant des difficultés scolaires. L’école n’a pas reçu de réponse positive à ce jour, notre école ne faisant pas partie des écoles prioritaires du secteur.

4/ Travaux d'agrandissement. Les deux classes supplémentaires devraient être opérationnelles vers la mi-avril. (Pour rappel, le retard pris dans les travaux était dû à un appel d’offre infructueux). M. Duval s’installerait avant la fin de l’année scolaire, l’autre classe serait occupée à partir de la rentrée 2018/2019 par Mme Meneau. Les deux nouvelles classes devraient être équipées d’un TBI. Mme Meneau signale que les ouvriers font beaucoup d’efforts pour limiter le bruit pendant le temps scolaire. M. Chaborel indique qu’il passe régulièrement pour contrôler l’état du chantier en raison de la proximité avec l’école. Les travaux d’agrandissement du restaurant scolaire (condamnation de la mezzanine, pose d’un plafond sur toute la surface, retrait de l’escalier, pose d’un revêtement acoustique) seront effectués pendant les vacances d’été. Mme Meneau demande s’il est possible que les enseignants puissent établir un menu « enseignants » de la même manière que les élèves de chaque classe font un menu par mois. Mme Chagnoux répond qu’elle n’y voit pas d’objection. M. Sauvé demande si un diététicien intervient au niveau de la composition des menus. Mme Chagnoux répond que les menus sont équilibrés sur le mois.

5/ Sécurité à l'école : PPMS et entrées sorties des élèves. M.Pigeyre rappelle l’historique des modifications des entrées-sorties au niveau de l’école, qui a mis en avant une différence d’appréciation du risque entre l’école et la mairie. Les textes de l’Education Nationale demandent un filtrage des entrées pour que l’accès soit limité aux parents. La mairie, pour pouvoir appliquer le plan vigie-pirate, souhaite interdire aux parents de pénétrer dans les locaux. En septembre, la mairie propose qu’aucun parent ne rentre désormais dans l’école, que ce soit en élémentaire ou en maternelle et que la sortie des élèves de l’élémentaire se fasse par le petit chemin longeant le parking. Après discussion, un test de 3 semaines est mis en place avec entrée des parents dans les locaux en maternelle uniquement et sortie par les portes de secours de chaque classe. A l’issue de ce test, l’équipe enseignante met en avant un gros problème de sécurité en élémentaire. Il est difficile de canaliser une centaine d’élèves sur un chemin étroit et quasiment impossible de s’assurer que chaque enfant reparte avec qui de droit. De plus, un simple grillage sépare le parking de ce groupe d’élèves, ne garantissant aucune sécurité en cas d’attaque. Avec l’aide de M. l’Inspecteur de l’Education Nationale, M. Frahétia, une solution intermédiaire est appliquée avec sortie par les portes vitrées pour les classes de l’élémentaire, sauf les CM1/CM2 de M. Duval. Côté maternelle, un filtrage est désormais effectué par les ATSEM à la grille pour les sorties. M.Pigeyre décide, compte tenu des nombreux changements demandés aux familles et en raison des contraintes liées aux travaux d’agrandissement en cours, de laisser les entrées-sorties en l’état jusqu’à la fin de l’année scolaire et de reprendre les discussions pour l’année prochaine. Il demande s’il est possible que le filtrage des entrées en maternelle, à 8h35, actuellement effectué par Mme Meneau, soit réalisé l’an prochain par une ATSEM, ce qui permettrait à l’enseignante d’assurer l’accueil de sa classe, ce qui lui est impossible pour l’instant. (Les enfants de sa classe sont accueillis par M. Pigeyre.) De plus, les prévisions d’effectifs à ce jour laissent présager qu’il n’y aura que deux classes de maternelle l’an prochain, donc seulement 2 enseignants dans les locaux. Concernant le petit chemin qui longe les classes de l’élémentaire, M.Chaborel indique que des travaux de revêtement seront prévus quand les travaux d’agrandissement seront achevés. M.Pigeyre fait remarquer que la construction d’un muret à la place du grillage résoudrait les problèmes de sécurité sur ce chemin.

6/ Validation du règlement intérieur de l'école. Le règlement intérieur est actualisé sur le sujet des entrées-sorties.

7/ Registre santé sécurité au travail Depuis 2016, un registre doit être tenu concernant la sécurité et la santé des personnes dans l’école. Ce registre permet à chacun (parents, enseignants, membres du personnel communal) de signaler des situations dangereuses. Il est à disposition dans le bureau.

8/ Coopérative scolaire.

   Bilan financier.
Vente des photos de classes : recette 3396 euros, facture du photographe 2331,50 euros soit un bénéfice pour la coop de 1064,50 euros

Coût du spectacle cirque de Noël : 720 euros

2 Concerts JMF : 509,80 euros et 469, 40 euros

D’autres dépenses diverses (abonnements, matériel éducatif, livres, réservation de sorties, carnaval, …. A ce jour, la coopérative scolaire est créditrice de 2930,33 euros.

9/ Projet Eco-école Un projet de certification au label éco-école est en cours. Ce projet consiste à choisir un thème écologique chaque année et à mener des actions avec les élèves sur ce thème dans l’école. Le but est de sensibiliser les enfants et de les amener à un comportement responsable. Le premier thème choisi a été « la gestion des déchets ». Les actions mises en place ont été : Installation d’un conteneur à papier par le SMICTOM Participation à « Piles solidaires », qui permet, grâce au recyclage des piles usagées, de financer l’électrification d’un village au Népal. Participation au recyclage des cartouches d’encre en liaison avec « Jeunesse au Plein Air » qui permet de financer des séjours en colonies pour les enfants qui ne peuvent pas partir en vacances. Participation des classes du CP au CM2 à une exposition-ateliers organisée par les FMRJC sur le thème des déchets. Participation pour la classe de M.Pigeyre et de Mme Meneau au Défi Web sur le thème de l’environnement. Enquête sur le gaspillage alimentaire à la cantine menée par la classe des CE2/CM1 Fabrication de papier recyclé par la classe de GS/CP. Si possible, exposition d’œuvres réalisées par les élèves avec des objets recyclés.



10/ Interventions et sorties prévues.

Bilan Classe de neige : M. Duval adresse ses remerciements au Conseil Municipal ainsi qu’à l’association des Parents d’Elèves pour leur participation financière importante qui permet aux enfants de continuer à partir en classe de neige. Les délégués remercient M. Duval d’accepter de prendre cette responsabilité. Carnaval : le 17 mars Intervention ADATEEP sur l’évacuation d’un car : le 19 mars pour toutes les classes sauf les PS/MS Café des Familles : prochaines dates : Le 27 mars sur le thème de la communication dans la famille et le mardi 12 juin sur le thème des écrans. Intervention secourisme le 13 mars pour les CM2, le 6 avril pour les CM1 Semaine de la presse pour les GS/CP pendant la semaine du 19 au 24 mars Intervention sécurité routière par la gendarmerie le 16 avril pour les CM2, le 27 mars, pour les CE2 (permis piéton). Course de régularité pour les CE2/CM1 et CM1/CM2 le 5 avril (le cross de Châteauneuf a lieu le 18 avril) Spectacle gratuit offert par la COMCOM : Jack et le haricot magique, pour toutes les classes le 10 et 12 avril. Expo FMRJC sur les déchets les 23 et 29 mai 8EPS (sport USEP) pour les MS/GS le 24 mai après-midi Participation de la chorale de l’école aux Rencontres Chantantes le 24 mai matin Sorties-sports de la COMCOM : CP et CE1 athlétisme et gym le 25 juin, CE2 et CM1 sports d’opposition le 26 juin, CM2 natation, orientation le 12 ou 14 juin Forum du livre (vente de livres permettant à l’école de recevoir des livres gratuits pour sa bibliothèque) du 6 au 20 avril. Concert JMF : La balle Rouge, le 15 mai pour les classes de MS/GS, GS/CP, CE2/CM1 Participation au salon du livre, rencontre avec Emmanuelle Tchoukriel le 31 mai pour les GS/CP et les MS/GS, avec M. Barroux le 1er juin pour les CE2/CM1 Sortie observation des balbuzards à l’étang du Ravoir le 26 juin pour les GS/CP et les CP/CE1 (possibilité d'observer ces balbuzards sur www.balbucam.fr) Edition de livres en classe avec Lire Demain pour les classes de MS/GS, GS/CP et peut-être pour les CP/CE1. Voyages de fin d’année : Visite d’une ferme et fabrication de beurre pour les PS/MS, Cardoland (parc à thème sur les dinosaures pour les MS/GS et GS/CP, journée à Provins (date non définie) pour les CE1/CE2 et CE2/CM1. Climat Scolaire : Suite à une réflexion de l’équipe pédagogique pour l’amélioration du climat scolaire, différentes actions ont été décidées en conseils de classe par les élèves : Mise en place d’un banc de l’amitié dans les deux cours de récréation, bancs offerts par la mairie et décorés par les enfants. Sur demande des enfants, mutualisation et affichage des règles de vie dans la cour afin d’harmoniser les règles lors des différents moments de la journée : récréations, pause de cantine, TAP. Délimiter des zones de jeux dans la cour pour cloisonner certains jeux « envahissants » (foot en élémentaire). Traçage au sol d’un circuit pour les vélos en maternelle, afin de faire cohabiter les cyclistes et les piétons dans la bonne humeur.

11/ Demandes, travaux et remerciements mairie Tous les travaux demandés dans les classes ont été réalisés. La réfection des tracés des jeux dans les cours se fera aux beaux jours. Mme Poirier demande s’il est possible de rafraîchir les lignes jaunes d’interdiction de stationnement aux abords de l’école. M.Chaborel répond que cela sera envisagé aux beaux jours mais regrette le manque de civisme de certains parents. Le panneau de sens obligatoire à la sortie du parking a été retiré pour permettre la sortie dans les deux sens car cela générait des engorgements sur les rues avoisinantes. 12/ Questions diverses. Une question est posée sur le fait que pour certaines classes, les activités sportives sont placées le matin, alors que ce moment devrait être privilégié pour les activités nécessitant de la concentration. M. Pigeyre répond que concernant les interventions du lundi et la piscine, les enseignants n’ont pas la main pour choisir les créneaux horaires, ces activités concernant plusieurs écoles et relevant de la COMCOM. De plus, l’école ne pouvant utiliser la salle polyvalente que le lundi après-midi, l’équipe privilégie son occupation par les plus petites classes (l’hiver surtout). Le nombre des créneaux de piscine devrait être augmenté l’an prochain, suite au passage des écoles du giennois à 4 jours. Cela permettra des séances plus longues et éventuellement de créer un créneau pour les GS. Une question relate un problème de sécurité à la sortie des TAP en maternelle mais faute de plus de précisions, le conseil d'école n'est pas en mesure de comprendre quelle est la nature exacte de ce problème. Le prochain conseil d'école est fixé au lundi 18 juin à 17h30. Conseil clos à 19h50

lundi 20 novembre 2017

Compte rendu du conseil d'école du 06/11/17

Le conseil de l’école Yves Coppens s’est tenu le lundi 6 novembre 2017, salle de restauration scolaire, sous la présidence de M. PIGEYRE. Delphine Rodène est nommée secrétaire de séance. Etaient présents: - Représentants de la mairie : Mme Leroy, conseillère municipale chargée des affaires scolaires, M. Chaborel, Maire de Poilly Lez Gien. - Parents d’élèves élus : Mmes Bizet, Bizot, Taormina, Bruneau, Pigeon, Larruat et M. Sauvé et Lievin - Enseignants : Mmes Marcilly, Poirier, Villepelet (remplaçante de Mme Pascal) et Rodène. Mrs Duval, Lemerle, Pigeyre. - ATSEM : Mme Pautrat - Café des familles : Mme Espin Anadon - Responsable du restaurant scolaire : Sylvette Chagnoux - Coordinatrice TAP et responsable de l’accueil périscolaire : Béatrice Gitton - Absents excusés : M. L’Inspecteur, M Turpin parent d’élèves et Mmes Charlotte Deriau et Laure Galibert

I. Présentation des membres du nouveau conseil d'école.

M. Lievin, Mme Larruat nouvellement nommés rejoignent les parents d’élèves de l’année dernière qui ont été réélus. Le poste de direction n’ayant pas été pourvu à la rentrée, M. Pigeyre a pris la direction de l’école. Mme Villepelet remplace Mme Pascale en congé maternité. Mme Charlotte Deriau effectue la décharge de direction de M. Pigeyre sur la classe de moyenne et grande section. Mme Galibert complète le poste de Mme Poirier sur la classe de CP/CE1.

II. Adoption du PV du conseil d’école du 23 juin 2017.

Le procès verbal est adopté à l’unanimité.

III Présentation des effectifs :

Petite baisse des effectifs par rapport à l’année précédente avec 182 élèves inscrits. Cette baisse des effectifs a entrainé une fermeture de classe. La répartition a été assez difficile à trouver. L’équipe enseignante a opté pour un dédoublement de toutes les classes afin d’homogénéiser les effectifs. Les effectifs sont répartis de la façon suivante :PS/MS : 27 élèves, MS/GS : 26 élèves, GS/CP :23 élèves, CP/CE1 : 25 élèves, CE1/CE2 : 27 élèves, CE2/CM1 : 27 élèves, CM1/CM2 : 27 élèves.

IV. Présentation du réseau d'aide spécialisé.

Cela fait 3 ans que les demandes de l'école au RASED ne sont pas suivies d'effets car nous ne faisons pas partie des écoles prioritaires. Le secteur du RASED est de plus en plus étendu et ils ne peuvent satisfaire toutes les écoles. 9 demandes d’aide ont été faites en CP/CE1en ce début d'année. La psychologue scolaire, Mme Corinne Gaiffe, intervient ponctuellement sur l’école à la demande des parents. Sans demande des parents, aucune intervention ne peut être faite par la psychologue. Pour toute demande, elle est joignable par téléphone au 02 38 67 69 62.

IV. Présentation des TAP.

Cette année, 154 enfants sont inscrits au TAP répartis sur 12 groupes. C’est un peu moins que l’année dernière. Les ateliers ont toujours lieu le mardi et le jeudi de 15h30 à 16h30 encadrés par du personnel de la mairie et de la CDCG qui met à disposition un animateur tous les mardis. Les élèves sont en moyenne 12 par groupe ; ce qui est très appréciable pour les intervenants. Ateliers proposés : atelier de fabrication avec des matériaux de récupération, contes, peinture, éveil, jeux de société, mosaïque, échecs, danse, poterie, circuit sportif, bois, sport, bricolages. Pour l’année prochaine, la mairie ne sait pas encore si les TAP seront reconduits et sous quelle forme. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte : les subventions de l’état, le passage ou non à la semaine des 4 jours. Si les TAP sont maintenues, elles pourraient devenir payantes s’il n’y a pas de subventions de l’Etat. Si l’école passe à 4 jours, les TAP pourraient être proposées le mercredi. Mais cela pose problème au niveau du personnel intervenant car cela aurait lieu pendant le temps du centre de loisirs et il faudrait des intervenants ayant un BAFA ou un BPJEPS. Les délégués de parents demandent si les enseignants sont favorables ou non au passage aux 4 jours 1/2 et si cela est mieux pour les enfants. M.Pigeyre répond que cela est très variable selon les âges des enfants et selon le rythme quotidien de chaque enfant. Les délégués de parents demandent également s’il serait possible d’anticiper ce qui sera décidé pour l’année prochaine afin que les familles puissent s’organiser sereinement. Les choix d’orientation pour l’année scolaire future doivent être discutés lors des conseils d’école. Il faudra attendre le prochain conseil d’école et faire passer un sondage aux parents d’ici là pour connaître leurs opinions. Mme Poirier soulève le point des études dirigées qui devraient être mises en place l’année prochaine. Elle estime que ce point devrait être ajouté au sondage. Il a été décidé qu’une réunion de préparation pour l’élaboration du sondage serait faite le lundi 18 décembre à 17H30.

V. Le café des familles

C’est une association de prévention financée par la Communauté des Communes qui a été créé il y a 5 ans. Le but est d’organiser des réunions de discussions avec les parents d’une école autour d’une thématique. Elle intervient déjà sur quelques écoles du giennois. Mme Espin Anadon insiste sur le fait que l’objectif est d’échanger et non de juger. La durée des réunions est d’environ une heure et quart. 3 réunions seront programmées sur l’année. L’association propose lors de chaque réunion des petits fascicules sur le thème abordé et prête des livres gratuitement. Les réunions se font dans l’école et sont animées par une animatrice et une psychologue. Une garde d’enfants peut être organisée avec une 2ème animatrice pendant la réunion. Les thématiques sont choisies selon les demandes des parents et peuvent toucher à tous les thèmes : problèmes entre frère et sœur, conflits parents/enfants, famille recomposée, danger des écrans… Elles peuvent avoir lieu juste après l’école ou dans la soirée. Un sondage sera fait pour savoir quels sont les thèmes qui intéresseraient les parents et sur quels créneaux horaires. La 1ère réunion aura lieu le jeudi 7 décembre.

VI.Vie de l'établissement.

PPMS : Le plan de mise en sûreté se compose de 3 volets : alerte évacuation, alerte confinement et alerte intrusion. Plusieurs simulations sont organisées durant l’année. Depuis septembre, une alerte incendie et une alerte intrusion ont été simulées. Lors de l’alerte intrusion, M. Pigeyre a joué le rôle de la personne malveillante. Il a pu noter certains points faibles : la salle de motricité et les salles de classe donnant sur l’extérieur sont trop visibles. On sait tout de suite s’il y a ou non du monde à l’intérieur, même si les enfants ont été très réactifs lors de la simulation. Il serait peut-être judicieux de prévoir des films occultants jusqu’à 1m50 de haut afin que de l’extérieur il n’y ait aucune visibilité. De plus côté primaire, le chemin qu’empruntent les élèves pour se rendre dans la cour, n’est pas très sécurisé car il n'existe qu’un simple grillage entre le parking et ce chemin. En cas d’intrusion avec une voiture, celle-ci pourrait faire beaucoup de dégâts au moment de la sortie des élèves. Il faudrait prévoir un muret le long de cette allée. Afin de dissocier les 3 formes d’alerte, 3 cornes de brume ont été achetées pour l’alerte confinement. En cas de confinement, Mmes Marcilly , Rodène et M Duval seront contactés par sms. Il leur appartient ensuite d’actionner les cornes de brume afin de prévenir les autres classes. En cas d’alerte incendie, M.Pigeyre précise que les baies vitrées de la salle de motricité sont extrêmement lourdes. Il est très difficile de les ouvrir rapidement en cas d’évacuation. De plus, on ne peut les fermer de l'extérieur et en cas d’incendie, cela créerait un appel d’air. M.Sauvé demande si le personnel est formé à utiliser les extincteurs en cas d’incendie. Aucune formation professionnelle n’est prévue à cet effet. Au niveau du personnel de la mairie, une formation rapide avait été faite il y a quelques années, mais aucun recyclage n’a été fait depuis.

Entrées et sorties : Depuis quelques jours un nouveau dispositif a été instauré sur proposition de la mairie afin de réguler les entrées et sorties et sécuriser au mieux l’école. Après quelques semaines de fonctionnement, une enquête sera faite auprès des familles afin de savoir s’il y a des ajustements à apporter.

Règlement intérieur : Celui-ci ne peut être validé pour l'instant car les entrées et sorties font partie intégrante du règlement intérieur. Il sera soumis à validation lors du prochain conseil de classe.

Bilan financier de la coopérative scolaire : Le bilan financier concerne l’année 2016/2017. L’école a dépensé sur l’année 11 586,51euros et a engrangé 12 317,58 soit un (passif/actif) de 731,07 euros. Cela représente une dépense moyenne de 35 euros par enfant sur l’année. Le solde en fin d’année est de 3080,14 euros grâce à la fête de l’école qui a permis de faire un bénéfice de 2916,68. Merci à toutes les personnes qui se sont mobilisées pour que celle-ci se passe dans les meilleures conditions. Pour ce début d’année, la coopérative a obtenu 2132 euros de dons. Merci à toutes les familles qui ont donné et qui permettent ainsi de financer des projets durant l’année. Merci aussi à l’énorme soutien de l’APE dans nos projets. L’association des parents d’élèves a permis de financer de nombreux projets : financement des livres de Noël, des vélos en maternelle, participation à la classe de neige, à la classe poneys, paiement des transports lors des sorties de fin d’année… Le solde du compte fin septembre est de 5312,86 euros. Sachant que les dépôts de chèques pour les photos de classe sont en cours.

Manifestations, projets à venir :
Le carnaval aura lieu le samedi 17 mars dans les rues de Poilly Lez Gien. Les enfants seront sous la responsabilité des parents. Au programme : circuit autour de l’école, bataille de confettis et dégustation de crêpes. La fête de l’école aura lieu le samedi 30 juin. Pour Noël, les livres de Noël sont reconduits et financés par l’APE. Un spectacle sera offert aux enfants. Le père noël passera dans les classes de maternelles et dans la classe de Mme Poirier. Les rencontres sportives USEP sont reconduites avec le cross sous une forme de course de régularité et les 6 EPS, les différentes classes assisteront à un spectacle JMF. Les classes participeront également à l’exposition scientifique de Briare. Cette année, elle aura pour thème les déchets, le tri et la protection de l’environnement. M.Duval effectue cette année sa dernière classe de neige. Il part à Combloux du 28/01 au 7/02. Il tient à remercier vivement la mairie et l’APE pour leur soutien financier. La mairie de Poilly fait partie des rares mairies à participer autant au financement de la classe de neige. Pour 10 jours la participation des familles s’élève à 220 euros. Sur 27 élèves, 26 partiront cette année, un élève refusant de partir. M. Lievin demande s’il serait possible d’avoir plus tôt les dates des sorties pour que les parents puissent s’organiser lorsqu’ils veulent participer aux sorties.



VII Travaux

M.Chaborel explique que l’installation des travaux débutera courant novembre et que les travaux devraient débuter début décembre. 2 classes vont être construites côté élémentaire, une extension de la grange est prévue avec une réhabilitation, ainsi que des travaux dans le restaurant scolaire. Ces derniers devraient avoir lieu durant les congés scolaires. Des places de parking vont être amenées à disparaître durant les travaux. M Le Maire insiste et demande aux parents d’être responsables au niveau du stationnement afin que la sécurité des enfants ne soient pas mise en jeu. Un arrêté sera peut-être pris pour mettre la rue à sens unique. Il y aura 750 000 euros de travaux. Les deux classes auront une structure bois et devraient être terminées à la fin du 1er trimestre 2018 ; La garderie devrait être terminée vers septembre ou octobre 2018. Une demande est faite des parents pour que les enfants soient informés de ce qui va être fait et qu’ils puissent suivre l’évolution des travaux afin de les impliquer. M.Chaborel rebondit en évoquant la charte 0 phytosanitaire. La commune s’est engagée à ne plus utiliser de pesticide. Il aimerait que les enfants soient également sensibilisés à cela. Mme Marcilly demande s’il serait possible d’avoir de quoi recycler le papier à l’école. M. Chaborel propose de voir avec La Poste pour avoir des bacs à recycler pour chaque classe. M. Lievin aimerait que quelque chose soit fait pour sensibiliser les enfants au gaspillage à la cantine car beaucoup trop de nourriture est jetée. Serait-il possible qu’ils puissent avoir un aperçu de ce qui est jeté après un repas pour prendre conscience du gaspillage fait ?

VIII. Questions diverses

M. Pigeyre remercie chaleureusement toutes les personnes œuvrant autour de l’école et permettant le bon fonctionnement de celle-ci.

Mme Pautrat pointe du doigt le problème des tickets de cantine. Elle dit qu’il est délicat de réclamer sans arrêt les tickets aux parents qui ne les fournissent pas. Ne serait-il pas mieux de passer à la facturation ? M. Chaborel explique que les impayés sont plus nombreux lorsque l’on passe à la facturation.

Les poux ! Beaucoup de parents se plaignent des poux. Que faire ? Une maman demande à ce que l’école soit désinfectée par la mairie pendant les vacances. M. Pigeyre répond que la durée de vie d’un pou en dehors d’un cuir chevelu est de 3h et que cela ne serait d’aucune utilité. Le moyen le plus efficace reste le peigne à poux !

Serait-il possible que les classes participent davantage au blog de l’école afin de le faire vivre ? M. Pigeyre se propose de mettre en ligne les textes des différentes classes.

Bulletins : Les premiers bulletins électroniques devraient être mis en place prochainement au niveau de l’élémentaire. Les parents devraient avoir une adresse de connexion et des codes d’accès personnalisés pour accéder aux livrets et bulletins de leurs enfants.

Le conseil d’école est clôturé à 19h30.

jeudi 9 juin 2016

Protocole harcèlement

protocole_harcelement.doc

Charte de la laïcité

charte_laicite.pdf

Règlement intérieur

Règlement intérieur

lundi 6 janvier 2014

2014

Bonne et heureuse année 2014 à tous nos fidèles lecteurs et lectrices !!!

mardi 10 juillet 2012

Implication parentale

Article trouvé dans un magazine d'information :

L’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (O.C.D.E.) a cherché à mesurer à quel point l'implication des parents dans les études de leurs enfants peut faire progresser leurs résultats scolaires.
Elle montre qu'un intérêt précoce donne des avantages importants aux élèves.
Ainsi, lire un livre avec son enfant durant sa première année d'école élémentaire (CP), chaque soir ou au moins une fois par semaine, donne l'équivalent d'une demi-année d'avance pour ce qui est des acquis scolaires à l'âge de 15 ans, et cela, indépendamment du milieu social de la famille.

Comme quoi, les "petits riens" que vous faites avec votre enfant lui seront utiles un peu plus tard...

A méditer...

mardi 19 juin 2012

Conseil d'école

Le dernier Conseil d'école de l'année scolaire 2011-2012 aura lieu vendredi 22 juin, à 17 h 30. N'hésitez pas à contacter les enseignants ou les parents d'élèves élus pour leur indiquer vos remarques, désirs, avis...

mercredi 14 mars 2012

Y aura-t-il une fête champêtre en 2012 ?

Hier soir, à 18 h, était programmé la réunion de préparation de la fête champêtre.

Cette réunion, annoncée par écrit, sur une petite feuille, en même temps que le carnaval devait regrouper les parents prêts à aider à l'organisation de cet évènement.

La fête champêtre, c'est un moyen pour les enseignants de financer des projets éducatifs pour tous les enfants de l'école : achats de livres pour la bibliothèque, sortie théâtre, JMF, visites, voyages de fin d'année...

Sans cette aide financière, nous serons contraints d'annuler toute sortie ou activité "qui sort un peu de l'ordinaire".

Si vous pensez quand même pouvoir nous aider à organiser pour 2012 cette fête champêtre, faites-le nous savoir en remplissant rapidement le document écrit que vous allez recevoir.

Le directeur

vendredi 16 décembre 2011

Rentrée

sapin

Déjà les congés de Noël...

A toutes et à tous,
Petits et grands,
l'équipe enseignante de l'école vous souhaite

de très bonnes fêtes de fin d'année.

Reprise des cours le mardi 3 janvier 2012.




samedi 1 octobre 2011

Photo ! Photo ! Photo !

photo

La traditionnelle prise de vue des classes de l'année scolaire 2011 - 2012 aura lieu le :

mardi 4 octobre 2012
dans la matinée

jeudi 22 septembre 2011

Elections

Élections des représentants des parents d'élèves au Conseil d'école 2011-2012

Calendrier

OoOoOoOoOoOoOoOoOoOoOoO

- Liste électorale arrêtée le : 25 septembre

- Dépôt de la déclaration et de la liste de candidatures : ve. 30 septembre

- Dépôt des documents à transmettre : jeudi 6 octobre

- Élections : vendredi 14 octobre 2011 avant 16 h 40

- page 1 de 2